Top 14 - L'opinion du Midol : les gros à l’honneur à Perpignan

  • L'opinion du Midol : les gros à l’honneur à Perpignan
    L'opinion du Midol : les gros à l’honneur à Perpignan Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

C’était un match pour enterrer les piliers, leur faire regretter le jour où ils ont pris leur première licence rugby. Un match parti sur un rythme endiablé et une intensité folle, entraînant donc quelques approximations et des ballons perdus qui portaient bien mal leur nom. En effet, cela ne coupait pas le jeu, bien au contraire. Les deux équipes cherchaient à profiter de la moindre opportunité. On aurait dit un combat de boxe où il devenait nécessaire d’envoyer au tapis l’adversaire dès le premier round. Au lieu de jouer tranquillement des mêlées, les acteurs étaient en quête de la relance gagnante, de cet uppercut soudain qui vous désoriente pour la suite. Et au milieu des changements incessants de sens, les piliers devaient haïr leurs insolents trois-quarts, malheureux de ne pas pouvoir se jauger dans leur exercice favori. Et pourtant Aimé-Giral s’est levé quand Xavier Chiocci, Mike Tadjer et Arthur Joly ont été priés de sortir du ring à la 49e minute. Aimé-Giral n’a pas oublié ces guerriers de l’ombre. Cette première ligne catalane a quitté l’arène sous une acclamation venant du cœur, admiratif de l’activité de ces trois hommes dans un jeu totalement débridé où ils ont pourtant su se démener pour remporter la guerre du sol. On aurait pu encore saluer la hargne de Mathieu Acébès, la vista de Tristan Tedder pour une interception gagnante, ou l’essai en solitaire de Sadek Deghmache, mais cette acclamation populaire pour une première ligne, qui ne fait souvent que les gros titres quand la mêlée tangue et que la touche dévisse, méritait d’être soulignée. Un moment rare qu’il faut savoir apprécier.  

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?