Pro D2 - Colomiers use de patience

  • Le troisième ligne centre Yann Peysson fut précieux dans les airs et ballon en main. Il aura même inscrit un essai en début de rencontre, ce qui a permis aux Columérins de faire rapidement la course en tête. Photo Midi Olympique – Patrick Derewiany
    Le troisième ligne centre Yann Peysson fut précieux dans les airs et ballon en main. Il aura même inscrit un essai en début de rencontre, ce qui a permis aux Columérins de faire rapidement la course en tête. Photo Midi Olympique – Patrick Derewiany
Publié le

Si le carton rouge d’Avei n’aura pas fait basculer le match, il aura confirmé la supériorité columérine, notamment devant.

Certes, cette rencontre n’aura pas transcendé les foules. Il y aura eu des accrochages et des chamailleries en tout genre, mais bien peu de rythme. Finalement, il aura fallu attendre le carton rouge de l’expérimenté Ole Avei (57e) pour accentuer une tendance à peine visible en début de rencontre. Soit celle d’un Colomiers plus cohérent et un peu plus inspiré que son adversaire des Charentes. C’est bien simple, quatre essais suivront ce fait de match. Le manager angoumoisin Vincent Etcheto était on ne peut plus clair à l’issue de la rencontre : « Avei fait une faute stupide. Un coup de pied à suivre n’est pas bien tapé, Girard fait une course de travers pas dangereuse, et il se fait plaisir bêtement… À l’arrivée ce carton rouge nous tue. En plus des deux cartons jaunes avant, on joue 70 % du temps à quatorze. Déjà qu’on était dans le dur, c’est trop compliqué ». Colomiers a pu par la suite se libérer, et c’est bien là l’essentiel, comme l’explique Aldric Lescure qui jouait contre ses anciens coéquipiers : « On avait des attentes pour le jeu dans ce match. Après les difficultés qu’on avait eues en début de saison, on donne la meilleure réponse en obtenant le bonus offensif. On a réussi à enchaîner les temps de jeu et à prendre du plaisir, contrairement aux matchs précédents ».

Un paquet d’avants plus que jamais fiable

Quatre essais en dix-neuf minutes, et la confirmation que ce pack columérin est en très bonne forme. Après l’essai sur ballon porté avant la pause, Robin Bellemand remet ça tant la cocotte est efficace (65e). Sept minutes plus tard, Waël Ponpon concrétise le décalage sur la gauche offert par Fabien Perrin et exploité par Maxime Granouillet et Pierre-Samuel Pacheco. Et le point d’orgue sera cet essai de pénalité sur une mêlée dévastatrice de la Colombe. Une façon de prolonger cette belle dynamique et de rassurer un jeune Bellemand (20 ans) qui prend de plus en plus ses marques au poste de pilier droit. « C’est sûr que ce sera une référence, assure le centre Johan Deysel, précieux dans les collisions. On a eu beau concéder des pénalités sur mêlée en première période, tout le monde est resté calme et les choses ont basculé en notre faveur. À l’avenir on doit savoir que si quelque chose va à notre encontre, il n’est pas bon de paniquer. Effectivement, c’est un match sur lequel on pourra méditer à l’avenir ».

Les Haut-Garonnais remontent ainsi dans le haut de tableau, avec une jolie troisième place. « J’espère que ce sera un déclic, on l’espère tous. On a besoin de confiance et on en a pris dans ce match », avouait Aldric Lescure. Un aspect non négligeable avant de se rendre à Mont-de-Marsan pour le dernier match d’un bloc d’ores et déjà satisfaisant.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?