Top 14 - Bayonne mate Toulouse et poursuit sa route…

  • Gaëtan Germain a inscrit 21 points face à Toulouse
    Gaëtan Germain a inscrit 21 points face à Toulouse Midi Olympique - Pablo ORDAS
Publié le

Un nouveau gros est tombé à Jean-Dauger. Grâce à une entame de qualité, le club basque a battu Toulouse et reste invaincu à la maison. Il doit désormais apprendre à mieux voyager.

Imaginez l’ambiance. Un stade plein comme un œuf, une puissante Peña Baiona dans une enceinte plongée dans le noir complet. Et des joueurs qui démarrent la rencontre tambour battant. Samedi soir, l’Aviron bayonnais a réalisé les vingt premières minutes les plus abouties de son début de saison. Et ça a suffi à faire tomber un Stade toulousain qui, bien qu’orphelin de ses cadres, reste toujours aussi dangereux lorsqu’il déplace le ballon et met de la vitesse dans son jeu. Après le Racing, Bordeaux, La Rochelle et Perpignan, une cinquième équipe est venue se casser les dents à Dauger. « C’est vraiment un très bon début de saison, puisque nous avons gagné nos cinq matchs à domicile, savourait Gaëtan Germain au coup de sifflet final. C’était inespéré avant la reprise. C’est très positif. »

Après avoir réussi à éviter le piège catalan une semaine plus tôt, les Basques ont réussi à ne pas tomber dans celui tendu par la jeunesse toulousaine, qui avait su l’emporter à Montpellier. Grégory Patat pensait que son équipe allait faire la différence en fin de match, puisque le banc rouge et noir était relativement peu expérimenté. C’est tout le contraire qui s’est passé. Ses joueurs ont mis beaucoup de vitesse et ont tapé fort dès l’entame pour faire plier Toulouse. « Nous avons pris cette équipe très au sérieux et nous avons fait une superbe première mi-temps, soulignait l’arrière bayonnais. Elle nous a permis d’avoir un peu de confort, car ensuite, dès qu’ils ont commencé à tenir le ballon, nous avons été en difficulté. Je pense qu’il y a eu une part de physique mais Toulouse a aussi élevé son niveau de jeu. »

Capitaliser à l’extérieur

Fort à domicile, l’Aviron doit désormais progresser en déplacement, pour essayer de se maintenir. Depuis la reprise, le club basque n’a ramené qu’un point de l’extérieur. « Malgré tout, dans le contenu, nous n’avons pas été ridicules », rappelait le troisième ligne Pierre Huguet, encore excellent face à Toulouse. « Nous sommes souvent dans le coup, mais nous n’arrivons pas à basculer. Même si nous n’avons pas le soutien du public, il faut qu’on passe un cap à l’extérieur », poursuivait son coéquipier, Gaëtan Germain.

Après deux réceptions, les Basques, quelque peu émoussés physiquement, iront à Clermont le week-end prochain. Est-ce au Michelin qu’ils iront faire leur premier coup ? On l’ignore. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que pour ce voyage en Auvergne, le manager bayonnais Grégory Patat devrait opérer plusieurs changements dans le XV de départ, pour injecter de la fraîcheur au sein d’un collectif qui a peu tourné et créer une émulation, dont son équipe doit tirer profit.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?