Top 14 - Cyril Baille, un retour qui fait du bien

  • Handicapé par l’absence de nombreux joueurs, le Stade toulousain a néanmoins vu, au Pays basque, Cyril Baille effectuer son retour à la compétition.
    Handicapé par l’absence de nombreux joueurs, le Stade toulousain a néanmoins vu, au Pays basque, Cyril Baille effectuer son retour à la compétition. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Handicapé par l’absence de nombreux joueurs, le Stade toulousain a néanmoins vu, au Pays basque, Cyril Baille effectuer son retour à la compétition.

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu une semaine de merde comme ça… » Samedi soir, en conférence de presse d’après-match, s’il a longuement insisté sur le bon visage qu’a montré la jeune garde toulousaine, Ugo Mola a aussi tenu à rappeler que son équipe a dû préparer le déplacement au Pays basque sans bon nombre de ses cadres, retenus pour la plupart à Marcoussis, ou blessés.

Orphelin d’Antoine Dupont, Thomas Ramos, Julien Marchand et consorts, Toulouse a manqué son entame, pris à la gorge par des Bayonnais révoltés, qui menaient 17-0 après un quart d’heure de jeu. Les rouge et noir ont ensuite plutôt dominé la seconde période. Est-ce un hasard si le regain de forme des visiteurs a coïncidé avec l’entrée en jeu de Cyril Baille ? On n’ira pas jusqu’à dire que le gaucher a changé, à lui seul, le visage de son équipe, mais il a incontestablement fait du bien au collectif toulousain en parlant beaucoup pour motiver ses troupes et a apporté son expérience en mêlée fermée. D’ailleurs, c’est grâce à une succession de mêlées, à cinq mètres de l’en-but bayonnais, que les rouge et noir sont allés chercher un bonus défensif en toute fin de match. « Nous avons connu une semaine compliquée, mais nous avons réagi en tant que groupe, a tenu à rappeler le gaucher. C’est ce qu’il faut retenir. »

Baille : « Ça a été une période un peu difficile »

Opéré de l’adducteur début août, Baille avait le sourire, malgré la défaite. Pour cause, il disputait, au Pays basque, son premier match de la saison. « J’étais content de rejouer, de retrouver le groupe et les copains, avouait-il. Pendant trois mois, ça a été une période un peu difficile... Quand tu reviens, tu sais très bien qu’il va te manquer un peu de rythme, mais dans l’ensemble, ça a été. En tout cas, c’était un joli match à jouer avec une ambiance énorme. »

Dans les travées de Jean-Dauger, peu avant minuit, Ugo Mola glissait, au sujet de son pilier : « J’espère qu’il restera une semaine de plus avec nous. » C’est raté puisque, dimanche midi, Fabien Galthié a convoqué Cyril Baille à Marcoussis, où il est attendu avec seulement 36 minutes dans les jambes... 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?