Régionale 2 : Ugine cherche un président

  • Jean-Marie Conca (à gauche avec le brassard) va quitter sa fonction de président pour se consacrer au terrain. Photo DR
    Jean-Marie Conca (à gauche avec le brassard) va quitter sa fonction de président pour se consacrer au terrain. Photo DR
Publié le

Régionale 2 Marqué par le décès ces dernières saisons de deux dirigeants, le club souffre d’un manque de bénévoles actif. Président et entraîneur, Jean-Marie Conca, cherche un successeur à la présidence.

Depuis un peu moins d’un an, Jean-Marie Conca cumule les casquettes d’entraîneur et président du club d’Ugine-Albertville. En peu de temps, le club a en effet été frappé par le destin. Après le décès soudain du vice-président, Jean-Pierre Paubel, à l’été 2020, le président, Christian Blanc perdit son combat contre la maladie au mois de novembre 2021. Leurs départs à laisser un grand vide dans un club par ailleurs en bonne santé. Situé au fond de la vallée, après Albertville, il peut tout de même compter sur trois cent cinquante licenciés, dont cent soixante à l’école de rugby, dont les effectifs sont en expansion. Faute de structures suffisantes, le club doit même refuser des enfants. Il est toutefois plus compliqué de garder les enfants à partir des juniors. Nombreux sont ceux qui partent alors vers Chambéry, Grenoble, voire dans la grande agglomération lyonnaise.

Les seniors, en mal d’effectif, ont demandé à descendre en Régionale 2. En entente avec Faverges, ils peuvent tout de même compter sur quarante-cinq licenciés. Le problème, rencontré par de nombreux autres clubs, réside dans le manque de bénévoles actifs pour faire tourner la boutique. « Nous ne sommes que neuf, souffle le président-entraîneur. Nos bénévoles sont très bien, très investis. Nous ne sommes pas assez nombreux. Mais nous ne voulons que la fatigue gagne, qu’il y ait de l’usure ».

Reprendre le flambeau

Le technicien a déjà annoncé qu’il poserait sa casquette de président, à l’occasion de la prochaine assemblée générale, programmée le 8 novembre prochain, pour se consacrer uniquement à son action sur le bord du terrain. Il y a quelques semaines, il a organisé une réunion pour alerter sur la situation du club et faire venir des bonnes volontés pour reprendre le flambeau à la présidence et aider les bénévoles en place. À ce jour, personne ne s’est encore manifesté pour lui succéder. « J’ai toujours entraîné, je suis plus à l’aise dans le secteur sportif, plaide l’ancien coach d’Annecy. J’essaie de trouver un remplaçant. Il faut voir comment cela se profile, mais je ne reviendrai pas en arrière ».

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?