Les Bleus pas invités face aux Samoa

  • Mickael Goudemand face aux Samoa
    Mickael Goudemand face aux Samoa PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Le XIII de France n’a pas réussi l’exploit de faire tomber les Samoa à Warrington, quittant la compétition avec une victoire (Grèce) et deux défaites (Angleterre et Samoa).

Laurent Frayssinous et ses hommes ont tout tenté. Déterminés à atteindre l’objectif de tous, c’est-à-dire de rejoindre les quarts de finale comme en 2013, les Bleus se sont cassé les dents face aux Samoa et Jarome Luai et Anthony Milford. Deux stratèges, joyaux de la NRL et qui n’ont pas manqué leur rendez-vous majuscule, infligeant une très lourde défaite aux Français (62-4). Les Samoa verront donc les quarts de finale dimanche prochain, à Warrington toujours, mais face au Tonga de Kristian Woolf.

Benjamin Garcia et les siens étaient menés (6-0) après seulement quatre minutes de jeu et cette passe au pied de Jarome Luai pour Tim Lafai. Les Bleus contrés dans leurs quarante mètres n’ont que trop peu gagné de terrain face à des Samoans qui au-delà d’imposer un défi de tous les instants ont surtout réussi à jouer vite, trop vite pour les Tricolores qui ont fait de la résistance. Après quinze minutes de jeu, la France se crée sa première occasion, avec un passage en touche d’Arthur Romano devant la ligne sous l’énorme pression samoane. Dans la foulée et en coin, les Français encaissent deux réalisations signées par les flèches des Panthers de Penrith, Brian To’o à droite, puis Tylan May à gauche (16-0). Ce dernier, dont le frère aîné évolue avec les Dragons catalans a inscrit un triplé en première période. À la pause le 28-0 témoignait déjà de l’écart entre les deux nations.

La France qui a perdu sur blessure son ailier Arthur Romano en milieu de première période est tombée «sur plus forts, sur une équipe qui a rendu sa plus belle copie depuis le début de la Coupe du monde», s’est exprimé le sélectionneur Laurent Frayssinous. Un coach conscient qu’il aurait fallu parvenir à mieux contrôler les colosses samoans et les faire déjouer. Les Tricolores qui ont tenté tous les coups dès qu’ils sont entrés dans les trente mètres adverses ont ensuite manqué de justesse dans le dernier geste, la dernière transmission. Pourtant, les Samoa ont été obligés à trois reprises de renvoyer le jeu au pied sous leurs poteaux. Mais les Bleus n’ont jamais réussi à mettre à profit leurs possessions. En seconde période, les Samoa inscrivent rapidement deux nouveaux essais, avant de voir Fouad Yaha planter le seul essai des Bleus dans la nuit de Warrington.

La France quitte la compétition sans sortir de poule. Place à la suite avec la programmation de nouvelles échéances et le maintien ou pas du sélectionneur Laurent Frayssinous, dont le contrat courait jusqu’à la fin de cette Coupe du monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?