PRO D2 - Au BO, un rugby porté sur l’offensive

  • Auguste Cadot (21 ans) fait partie de ces jeunes joueurs talentueux formant la ligne de trois-quarts biarrote. Avec Aurrekoetxea, Jonas, Germain et Fariscot, ils participent aux offensives intéressantes du Biarritz olympique. Photo Photo Bernard
    Auguste Cadot (21 ans) fait partie de ces jeunes joueurs talentueux formant la ligne de trois-quarts biarrote. Avec Aurrekoetxea, Jonas, Germain et Fariscot, ils participent aux offensives intéressantes du Biarritz olympique. Photo Photo Bernard
Publié le

Deuxième meilleure attaque de la division, le club basque affiche des statistiques offensives intéressantes, puisqu’il marque, en moyenne, plus de trois essais par match. Arrivera-t-il à poursuivre ce rugby de mouvement avec l’arrivée de l’hiver ?

Pour la première fois de la saison, à Rouen, la semaine dernière, le Biarritz olympique est resté muet sur le plan offensif et n’a pas marqué d’essai. Seules trois pénalités ont permis au club basque de rester dans la rencontre pour ramener un bonus défensif de Normandie. "Rouen était plutôt performant en défense. Mais le plus grand constat est que nous n’avons pas été assez précis. Comme face à Colomiers, la semaine d’avant, nous avons réussi à créer des occasions, mais en Normandie nous n’avons pas réussi à les concrétiser à cause d’un manque de précision", analyse Matthew Clarkin.

Ce manque de réalisme avait déjà été aperçu face à Agen, mi-octobre. Ce soir-là, contre le SUA, le BO avait souvent cassé la défense lot-et-garonnaise et il avait proposé un spectacle intéressant au public d’Aguiléra, malgré la défaite. Depuis le début de la saison, ce dernier a le droit à des rencontres plutôt ouvertes, pendant lesquelles les Biarrots produisent un jeu, par moments, spectaculaire et où les trois-quarts basques sont souvent sollicités.

À domicile, les Biarrots ont déjà marqué vingt essais (une moyenne de quatre par match). Seul Oyonnax (24) fait mieux. Après neuf journées, les Basques présentent la deuxième meilleure attaque en termes de points (243) et d’essais inscrits (29). Là aussi, seul Oyonnax fait mieux (259 points, 31 essais). "Depuis que je suis là, je suis allé chercher des entraîneurs qui ont la même vision que moi sur comment est-ce que le rugby doit être joué, raconte Clarkin. C’est-à-dire, avec beaucoup d’ambition, avec une volonté de mettre du mouvement et l’envie de déplacer le ballon. Notre staff et l’effectif sont construits de cette façon, donc pour nous, ce n’est pas une surprise. C’est juste le fruit du travail effectué, même si le produit est loin d’être fini."

Une équipe jeune, donc joueuse

Au BO, la jeunesse incarnée par Aurrekoetxea (22 ans), Jonas, Cadot et Germain (21 ans) ou Fariscot (20 ans), tous titulaires ces dernières semaines, se veut naturellement joueuse. "Ils sont formatés par la façon dont on veut jouer, puisqu’ils sont passés entre les mains de Roger Ripoll ou Manu Cassin, qui étaient nos entraîneurs chez les espoirs. Ils avaient donc, en eux, ces notions de mouvement et de jeu", apprécie le directeur sportif. Les jeunes biarrots doivent désormais progresser dans la gestion, pour apprendre à ne pas faire la passe de trop.

Vendredi, face à Aurillac, pour le premier match de l’année dans des conditions qu’on se permettra de qualifier d’hivernales (de la pluie et du vent sont attendus), les Biarrots auront-ils à réduire la voilure ? "La force de n’importe quelle équipe se situe dans la capacité à s’adapter en permanence, rappelle Clarkin. Contre Aurillac, il faudra que l’on soit cohérent dans la prise de décision, pour savoir quand et où il faut jouer, et quand est-ce qu’il faut être un peu plus pragmatique. Pour l’instant, les jeunes n’ont pas forcément trouvé la bonne recette." Ce sera le principal challenge de la rencontre de ce week-end.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?