Top 14 - L'opinion du Midol : Jeremy Ward, un carton pour convaincre 

  • Jeremy Ward
    Jeremy Ward Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Parfois, les matchs semblent écrits d'avance. Les doublons font désormais partie de la routine de notre Top 14, et l'on imagine en début de saison, les entraîneurs cocher les dates fatidiques, qu'elles soient en leur faveur ou en leur défaveur. On avait donc vu arriver la performance des Parisiens et leur stratégie que Gonzalo Quesada a confié après le match. Un jeu d'occupation pour faire reculer les Toulousains remaniés et les empêcher de prendre confiance. À une minute près, ça a marché, même si le match nul reste une très bonne performance. Et de cette rencontre, on retiendra le maître-plaquage de Jeremy Ward sur Delibes qui aboutit directement à l'essai de Giovanni Habel-Kuffner : un essai de pur contre, fruit d'une tactique bien pensée. Le rugby c'est aussi ça, des attaques sans ballon par des caramels offensifs qui renversent la pression. On se souvient de certains doutes au moment de l'arrivée du Sud-Africain avec des comparaisons avec Waisea et Laumape. Une question fut posée il y a peu au sujet de Ward au docteur Wild, celui-ci fut un peu évasif du genre : « On verra en fin de saison. » En tout cas samedi, Ward nous a montré pourquoi on avait pensé à lui à l'intersaison. 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?