XV de France : La gestion du "money time" ou la jurisprudence australienne

  • En Australie, lors de la tournée d'été 2021, deux tests avaient été perdus en raison d'une mauvaise gestion de fin de match.
    En Australie, lors de la tournée d'été 2021, deux tests avaient été perdus en raison d'une mauvaise gestion de fin de match. Photox - Scott Powick
Publié le

Longtemps les Bleus ont pêché dans le "Money time". Une carence exacerbée lors de la tournée de juillet 2021 contre… l’Australie.

Souvenez-vous. Tournée d’été 2021, en Australie. Trois tests-matchs, deux défaites des Bleus. Deux revers cruels subis dans les derniers instants de chacune des deux rencontres. Deux échecs qui ont suscité une forme de remise en question au sein du staff des Bleus. "Depuis qu’on a pris l’équipe de France, toutes nos défaites se sont jouées sur la dernière action, mis à part la défaite contre l’Écosse il y a deux ans (Tournoi des 6 Nations 2020, 28-17), constatait Fabien Galthié à l’issue du premier test face aux Wallabies perdu 23-21. Une défaite qui succédait alors au France-Écosse du Tournoi des 6 Nations 2021 perdu 23-27, la faute à un dernier ballon que l’arrière Brice Dulin avait omis d’expédier en touche alors que la partie était gagnée.

Sur ce premier test australien, bis repetita. Sur un lancer d’Anthony Etrillard dévié par Dylan Cretin alors que le XV de France mène d’un tout petit point (20/21) à quelques secondes du gong, Teddy Iribaren sert alors Melvyn Jaminet, l’arrière totalement néophyte à ce niveau comme cinq de ses coéquipiers ce jour-là (Barlot, Falatea, Etrillard, Walcker et Iribaren). Jaminet tente alors de servir Penaud, mais le ballon part dans le vide, le Clermontois ayant déserté son aile. Tate McDermott se saisit alors du ballon. La suite ? C’est une séance de pick and go sous les poteaux des Bleus, et une pénalité offerte que Noah Lolesio ne s’est pas fait prier de convertir (23-21). "Las, cela fait partie des scénarios qu’on n’avait pas travaillés", a soufflé Galthié en conférence de presse d’après-match.

Une priorité pour Galthié

Le scénario du troisième test de cette tournée australienne s’est encore joué dans le "money-time", tout juste dans les dix dernières, avec un duel entre Lolesio (deux pénalités 73e, 79e) et Jaminet (une pénalité 74e). La fois de trop pour Fabien Galthié qui a tiré des leçons de cette tournée.

Le sélectionneur a en effet mis encore plus l’accent sur cette gestion des fins des matchs. Il en a même fait une priorité. Ce fut vrai pendant la dernière tournée d’automne et le millésime 2022 du Tournoi des 6 Nations. Depuis leur arrivée à Marcoussis, jusqu’à aujourd’hui, les Bleus y ont de nouveau été sensibilisés. Tous les entraînements à haute intensité se sont conclus par des scénarios de la sorte. Samedi dernier, Antoine Dupont et ses partenaires ont été placés en fin de séance dans des conditions similaires. "Le scénario de fin a été donné aux joueurs, a expliqué le manager Raphaël Ibanez. Le score est de 28-26 pour nous et il reste deux minutes et trente secondes à jouer. C’est le même que mercredi dernier car si la situation a été constructive, elle n’a pas été bien négociée." La deuxième tentative n’aura pas été bien meilleure face à l’équipe de France des moins de 20 ans. Résultat : mécontent, Galthié a ajouté une session de cinq minutes, non prévue au programme. "Nous essayons vraiment de nous reconnecter, a insisté Ibanez. On attend vraiment mieux dans ce secteur-là." Pour ne pas revivre l’été 2021.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?