Pro D2 - Aix n’abdique jamais

  • Pour son premier match avec les Provençaux, Matt Tierney, ancien Castrais, a brillé en conquête. Il a contribué à la victoire de Provence Rugby à Béziers.
    Pour son premier match avec les Provençaux, Matt Tierney, ancien Castrais, a brillé en conquête. Il a contribué à la victoire de Provence Rugby à Béziers. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Secoués une grande partie de la rencontre, les Aixois ont su résister pour s’offrir un succès plein de promesse pour la suite.

Le souvenir d’une victoire dans les ultimes secondes la saison dernière au Stade Raoul-Barrière n’était pas si loin finalement. Si la préparation ne s’est jamais reposée sur cette réussite antérieure, il faut bien avouer que l’inspiration fut encore du côté des Provençaux qui se sont amusés à rééditer avec un malin plaisir cette nouvelle prestation convaincante. Dans un duel indécis, où chaque formation aura répondu avec véhémence à la moindre réplique, c’est bien les troupes de Mauricio Reggiardo qui en tireront les bénéfices. Stéphane Glas en charge des lignes arrières déguste le contenu : « S’imposer à Béziers n’est jamais évident. Ils avaient besoin de points, et malgré un véritable trou d’air en seconde période, les garçons n’ont jamais paniqué. J’ai aimé la sérénité affichée, c’était vraiment une belle soirée. » Si comptablement, le gain est précieux, c’est surtout dans les comportements que les visiteurs ont préparé l’avenir indirectement.

En bon capitaine et excellent animateur, Joris Cazenave affichait le sourire de circonstance, avec le sentiment qu’au final le travail avait été effectué sans accrochages, ni plus, ni moins comme tous ses coéquipiers sur la pelouse de Raoul-Barrière. Vaillants sur les points de rencontre, affûtés sur les transitions, les Provençaux ont peut-être sorti la prestation qui servira de déclic dans le championnat. Stéphane Glas se montre prudent toutefois : « On a parfois manqué d’agressivité. Habituellement, nous sommes bien en place défensivement, mais on a souffert dans les duels, ça peut arriver d’être en difficulté mais cela est resté sans conséquences notables. » Pas de quoi démobiliser une formation bien décidée à vaincre malgré une adversité qui avait hissé son curseur.

Après l’orage, l’éclaircie

Pourtant malmenée notamment en début de seconde période, où trois essais furent encaissés en dix minutes, Provence Rugby n’est pour autant jamais sortie du match, alors qu’en d’autres temps, céder à la pression aurait pu faire tergiverser l’ensemble. Ce ne fut jamais le cas, avec des arguments posés sur la table en contradiction avec d’autres semaines moins reluisantes. Stéphane Glas poursuit : « On s’est déplacés six fois sur le premier tiers du championnat. Avec des oppositions de qualité à chaque fois. Si on assure nos prochaines réceptions, on peut intégrer à nouveau les six premiers avec le prochain bloc. Mais c’est loin d’être gagné d’avance et les vacances seront importantes pour la récupération et la fraîcheur que nous devrons proposer pour enchaîner les rencontres.  Avec une ambition au club qui ne demande qu’à s’épanouir et après cette trêve imposée, la réception de Mont-de-Marsan au stade Maurice-David lors de la prochaine échéance pourrait dessiner les contours d’une belle aventure.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?