Pro D2 - Le SAXV s’offre un succès référence

  • L’arrière angoumoisin, Rémi Brosset, a été en vue dans la victoire des Charentais face à Agen.
    L’arrière angoumoisin, Rémi Brosset, a été en vue dans la victoire des Charentais face à Agen. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Face à Agen, Soyaux-Angoulême a su sortir la bonne prestation pour s’offrir un « gros . Sous pression alors qu’il avait déjà perdu deux matchs à domicile, le SA XV termine le bloc idéalement.

Il y a des succès salvateurs qui marquent une saison. Face à Agen, Soyaux-Angoulême s’en est sans aucun doute offert un. Devant près de 4 000 spectateurs, les Charentais ont su mettre les ingrédients nécessaires pour s’offrir enfin le scalp d’un gros face à Agen (16-12) : « C’est un succès, à domicile, en fin de bloc et nous avons eu de la régularité dans la production durant 80 minutes, c’est donc un match référence », lance Tanguy Kerdrain, l’entraîneur des avants. Pour la première fois de la saison, les Charentais concluent une rencontre sans encaisser le moindre essai. Une sacrée performance face à une force de frappe offensive réelle, mais plutôt bien muselée lors de cette rencontre. Malgré un carton jaune tardif pour Pienaar (73e) et une domination d’Agen outrageuse en fin de rencontre, Soyaux-Angoulême s’offre quatre points déterminants pour la suite de la saison, avant un bloc indigeste durant lequel les Charentais se déplaceront quatre fois pour une seule réception, celle d’Oyonnax lors de la 13e journée. Un ouf de soulagement au coup de sifflet final donc pour une formation angoumoisine sous pression après ses deux défaites à Chanzy depuis le début de la saison, face à Aurillac et Rouen : « C’est le succès de tout un groupe, ça travaille fort, il y a une concurrence saine et les joueurs alignés avaient à cœur de faire le boulot pour récompenser le travail de tout un groupe », lance Kévin Le Guen, le talonneur angoumoisin heureux du succès mais également déjà tourné vers le futur : « On aura un prochain bloc très dense. On a gagné un match, c’est bien, il faut savourer ce succès, profitez des vacances avant de revenir avec la même détermination. Car ce n’est qu’un succès et il faudra désormais enchaîner. »

Coup d’arrêt pour Agen

Après cinq succès de rang, Agen qui débutait cette dixième journée de championnat à la seconde place de Pro D2 est tombé sur un os, n’est pas parvenu à prendre l’ascendant, à développer son jeu et doit se contenter du point de bonus défensif. Pas d’excuse pour Bernard Goutta, le manager d’Agen, lucide sur la production de son équipe : « Tu ne peux pas gagner tous les matchs, mais aujourd’hui on n’a rien fait pour le gagner. Aujourd’hui on a perdu toutes les guerres, et quand tu perds toutes les guerres tu perds le match et c’est logique. Nous étions sur notre petit nuage, ça va nous faire du bien.  Les Agenais auront l’occasion de se racheter, dès la reprise du prochain bloc en accueillant Oyonnax, un autre cador de Pro D2. Il faudra pour cela retrouver son meilleur visage sous peine d’une nouvelle désillusion.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?