XV de France - Convaincant, Thibaud Flament a de l’ambition

  • Satisfaisant en numéro 5 face à l’Australie, Thibaud Flament rassure par sa régularité
    Satisfaisant en numéro 5 face à l’Australie, Thibaud Flament rassure par sa régularité Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Satisfaisant en numéro 5 face à l’Australie, le deuxième ligne toulousain rassure par sa régularité et pourrait prétendre à une place solide dans le XV de départ.

Première action du match. L’Australie est dans le camp français et tente d’imposer une forte séquence offensive en envoyant ses gros. Alors que les Hooper et Ikitau sonnent les premières charges, Nic White lance son capitaine James Slipper défier la défense bleue. Mais le pilier gauche des Brumbies était virilement accueilli par Thibaud Flament. Le deuxième ligne, qui arborait le numéro cinq pour la première fois avec le maillot frappé du coq, retournait littéralement son adversaire et passait un premier message : il allait jouer des épaules ce samedi soir. Et en effet, avec ses sept plaquages tout au long de la soirée, le casqué a plutôt été actif au niveau défensif. Parmi ceux qui ont donné le ton en début de match donc, sa discrétion offensive a été compensée par une jolie activité en touche. Il volait un ballon important et a été, derrière Cameron Woki, le principal sauteur de l’alignement tricolore. Finalement, il a fait tout ce qu’on attendait de lui et a plus que tenu la comparaison avec son comparse dans la cage, Cameron Woki. D’ailleurs, lorsqu’il a fallu faire entrer le massif Romain Taofifenua, c’est le Racingman qui est sorti du terrain, dès la cinquantième minute, tandis que Flament basculait en numéro 4.

Un futur duel avec Woki pour le numéro 4 ?

Un changement qui traduisait pas mal de choses et qui confortait l’idée que Flament pourrait monter en puissance dans cette équipe de France. Si on peut penser que sa présence dans le XV de départ était aussi due à l’absence de Paul Willemse, l’habituel titulaire du poste, de belles performances comme celle face à l’Australie pourraient lui permettre de changer de statut. Si le remplacement de Cameron Woki était mentionné plus haut, c’est aussi parce que les deux joueurs ont le même profil. Tous deux capables d’évoluer en troisième ligne, très aériens et très coureurs, ils pourraient se disputer ardemment une place dans le XV si le staff décide de replacer, comme il se fait de coutume, une « poutre », avec le numéro 5. Pour l’heure, la blessure de Willemse, et peut-être celle de Romain Taofifenua, touché à l’épaule, devrait permettre la continuité du tandem Woki-Flament en deuxième ligne. Mais si duel il devait y avoir entre les deux, le Toulousain aurait son mot à dire, surtout au vu des prestations globalement décevantes de Woki depuis son arrivée au Racing 92. À Flament désormais de poursuivre son cap, lui qui avait déjà impressionné il y a un an tout pile face à l’Argentine… Wait and see.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?