Carnet noir - Un espoir terrassé par un arrêt cardiaque

  • Grégoire Baudoux, 19 ans, est décédé, ce dimanche, Grégoire Baudoux, 19 ans, est décédé, ce dimanche,
    Grégoire Baudoux, 19 ans, est décédé, ce dimanche,
Publié le

Jeune deuxième ligne de Marcq-en-Baroeul récemment passé par les espoirs de l’Aviron bayonnais et par Anglet, Grégoire Baudoux, 19 ans, est décédé, ce dimanche, trois jours après avoir été victime d’un arrêt cardiaque inopiné à l’entraînement. Une cellule psychologique a été créée au sein du club nordiste pour soutenir les joueurs et l’encadrement.

Le club de Marcq-en-Baroeul est endeuillé. Ce dimanche, le club des Hauts-de-France a annoncé, au travers d’un communiqué, le décès de son joueur espoir Grégoire Boidoux (19 ans). « Au cours de l’entraînement des Espoirs Nationaux qui se déroulait jeudi soir 3 novembre, entre 19 heures et 21 heures, au Stadium de Villeneuve-d’Ascq, Grégoire a été victime d’un arrêt cardiaque inopiné alors qu’il participait à un exercice sans intensité particulière », a renseigné le club nordiste. Le deuxième ligne de l’Olympique Marcquois Rugby avait immédiatement été « pris en charge par les services de secours du SDIS 59 et du SAMU qui l’avaient transféré aux Urgences du CHR de Lille », avant qu’il ne succombe « de causes naturelles », ce dimanche. Le jeune joueur venait de rejoindre la formation nordiste.

Il avait participé au super sevens cet été

Jusqu’alors, il était pensionnaire du centre de formation de Bayonne où il avait régulièrement évolué avec les Espoirs de l’Aviron. Le club basque a d’ailleurs rendu hommage à son ancien joueur par un tweet, ce dimanche. Au cours de la saison passée, Grégoire Boidoux avait aussi porté les couleurs d’Anglet, en Fédérale 1. Il avait effectué des apparitions en janvier dernier avec l’équipe première du club basque. Le deuxième ligne avait enfin été retenu par l’Aviron bayonnais Sevens, à l’occasion de l’étape de L’InExtenso Super Sevens de Perpignan, le 13 août dernier.

Pour faire face à cet événement dramatique, l’OMR a mis en place une cellule psychologique « pour soutenir tous les membres du club qui en ressentiront le besoin, le groupe Espoir et son staff en premier lieu ». Une minute de silence en sa mémoire sera observée lors des futurs matchs du club dont l’équipe fanion évolue en Nationale 2 (la quatrième division). Les rédactions de Rugbyrama et du Midi Olympique présentent leurs plus sincères condoléances à tous les proches de Grégoire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?