XV de France - Moefana au centre, Lebel vers une titularisation : la compo pour le Japon se dessine

  • Très bon au centre après la sortie de Jonathan Danty, Yoram Moefana pourrait porter le numéro 12 contre le Japon dimanche prochain.
    Très bon au centre après la sortie de Jonathan Danty, Yoram Moefana pourrait porter le numéro 12 contre le Japon dimanche prochain. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

En raison d’une cascade de blessés et de la probable suspension du capitaine Antoine Dupont, le staff des Bleus est contraint à une réorganisation importante dans la perspective du dernier test-match contre le Japon, dimanche à Toulouse.

C’est quasiment un appel à l’aide qu’a lancé Fabien Galthié samedi soir dans les entrailles de l’Orange Vélodrome. Un appel à la mobilisation générale pas franchement habituel quand il s’agit du XV de France. « Demain ou lundi, on va annoncer une liste de 42 joueurs, a dit le sélectionneur. Nous avons besoin de toutes les forces vives de notre championnat, de tous les joueurs français aujourd’hui disponibles. Là, ils sont en vacances, mais il faut qu’ils rentrent vite. On les attend. » 

Et de marteler : « Qu’ils se préparent, il y aura du turn-over. » Et pour cause. Même si Jonathan Danty ne souffre finalement pas d’une fracture du plancher orbital, il ne sera pas du déplacement dans la ville rose. Même constat pour Cyril Baille. Le pilier du Stade toulousain souffrait selon Galthié samedi soir d’une hernie inguinale. Dans la nuit de samedi à dimanche, une opération était même envisagée. Ce ne sera probablement pas le cas, mais il ne sera pas de la partie contre le Japon. Thibaud Flament, sorti à la demi-heure de jeu pour un protocole commotion, n’a pu revenir sur le terrain et sera donc privé lui aussi du dernier test-match. Sans compter qu’Antoine Dupont sera automatiquement suspendu en raison de son carton rouge et que le genou de Uini Atonio semblait avoir "couiné" au cours de la première période. Voilà donc au moins quatre titulaires des deux premières rencontres, peut-être cinq en fonction de la situation du pilier rochelais, à qui le sélectionneur va devoir trouver des remplaçants.

Un nouvel attelage ?

Pour cette dernière levée de l’automne, la composition du XV de France va donc connaître de nombreuses modifications. Un chantier immense qui ne semble pas inquiéter outre mesure le patron des Bleus. « On gagne ce soir (samedi) alors que nous avons beaucoup de joueurs absents, a-t-il commenté sobrement. Mais on en a d’autres qui prennent la place. Et ça, c’est bien. C’est le fruit de notre méthode de travail à 42 joueurs, avec notamment ceux qui arrivent le dimanche soir, qui restent jusqu’au mercredi. Ces joueurs-là touchent du doigt notre organisation, ils parlent le même langage durant trois jours. Et même s’ils repartent, ils finissent par jouer et gagner avec l’équipe de France. C’est pourquoi avoir la possibilité de mobiliser 42 joueurs pour travailler, ça nous fait gagner du temps. Vous avez bien vu l’équipe qui a joué aujourd’hui (samedi), il y avait beaucoup de modifications par rapport à celle qui a gagné le Tournoi ou battu les Blacks l’an dernier. Grâce à cette méthode, tous nos joueurs sont imprégnés de notre système. Ensemble, ils ont créé une sorte de club France. »

Il n’empêche : il n’y aura pas non plus de révolution. Fabien Galthié est un ultra-conservateur. Dupont absent, Lucu ou Couilloud prendront le relais. Danty sur le flanc ? Moefana reviendra au centre comme samedi soir dès la 12e minute de la rencontre. En revanche, Sekou Macalou ne débutera pas à l’aile et le Toulousain Mathis Lebel, présent sur le banc des "finisseurs" contre l’Australie, figurera dans le XV de départ.

À ce stade, deux incertitudes pèsent réellement sur la composition de l’équipe. Quid de Thomas Ramos ? L’arrière toulousain a été épinglé sur les réseaux sociaux par Rassie Erasmus, le directeur technique des Boks, pour un coude dans le visage de Cheslin Kolbe en début de rencontre. Sera-t-il cité à comparaître devant une commission de discipline ? Le staff des Bleus croise les doigts. Enfin, la deuxième ligne connaîtra vraisemblablement un nouvel attelage. Qui sera associé avec Cameron Woki ? Le profil de Romain Taofifenua plaît à Fabien Galthié… mais dans un rôle de finisseur. Changera-t-il d’avis ? Réponse vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?