France - Afrique du Sud - 5 commotions, 3 blessés, 2 cartons rouges, 1 carton jaune : les faits du match

  • Wayne Barnes, donne un carton rouge à Antoine Dupont lors de France-Afrique du Sud.
    Wayne Barnes, donne un carton rouge à Antoine Dupont lors de France-Afrique du Sud. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le choc face aux Springboks aura été d’une férocité inouïe, avec de nombreux gestes violents plus qu’à la limite. Intense pour certains, mais une véritable contre publicité pour notre sport.

L’intensité de ce France - Afrique du Sud aura marqué les esprits. Les amateurs éclairés du rugby ont adoré. De l’intensité, du combat, du suspense, quelques gestes techniques de classe mondiale, tous les ingrédients étaient réunis. Sauf que le plat servi était un peu trop épicé. Et la fameuse ménagère de moins de 50 ans, mère de famille censée amener ses enfants à l’école de rugby ? Elle était devant son écran de télévision, France 2, le diffuseur ayant réuni 5,54 millions de téléspectateurs avec une pointe à 7,2 millions, pour près de 30% de parts de marché. Mais elle a surement moins apprécié ce déferlement de violence, notamment en première période.

Jeudi, dans sa conférence de presse, le sélectionneur Fabien Galthié, souhaitait que ses joueurs "tirent les premiers". Il semble que les Boks aient pris de vitesse les Bleus sur le plan de la violence. Dès la 12e minute, le troisième ligne Pieter-Steph du Toit déblayait à la tête de manière ahurissante Jonathan Danty. Premier protocole commotion et premier carton rouge. Le Français souffre d’une possible fracture du plancher orbitaire et est contraint au forfait pour le Japon. Les Français "répondaient" une dizaine de minutes plus tard avec un plaquage rugueux non sanctionné sur Bongi Mbonambi (28e). Deuxième protocole commotion. Le match s’emballait et la violence aussi. C’est d’abord Uini Atonio qui était contraint de quitter la pelouse (28e), pour un troisième protocole commotion. Puis Thibaud Flament en défendant sur l’essai de Kolisi (30e), quatrième protocole commotion juste avant que Cyril Baille ne quitte le terrain, sur blessure. Dans le couloir des vestiaires, l’image paraissait surréaliste, mais Français et Sud-Africains faisaient la queue devant le local dévolu au médecin pour satisfaire -ou pas- à l’interrogatoire qui doit décider s’ils sont aptes ou non à reprendre la rencontre.

Mais puisque ce match n’était décidément pas comme les autres, après la pause, les Sud-Africains continuaient d’agresser les Bleus, qui allaient perdre leur capitaine. Antoine Dupont, à la lutte sur une réception de coup de pied avec son ex-coéquipier de club Cheslin Kolbe, le déséquilibrait et le faisait retomber sur les cervicales. Carton rouge pour Dupont et cinquième protocole commotion.

Pour finir, Deon Fourie écopait d’un carton jaune (70e), pour fautes techniques répétées ! Le XV de France quittait la pelouse victorieux, mais avec trois blessés (Baille, Atonio, Danty), une commotionné déclarée (Flament), un suspendu (Dupont) et un possible cité (Ramos, voir page 12). Le prix à payer face à l’Afrique du Sud ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
grellou Il y a 15 jours Le 14/11/2022 à 23:18

c est malheureusement habituel cette brutalité avec les Sud Af!
les bleus font preuve d une solidarité et d un potentiel formidables.
ne gâchons pas notre plaisir:quelle belle équipe de France!