Des Vannetais en confiance avant la réception de Béziers ?

  • Des Vannetais en confiance avant la réception de Béziers ?
    Des Vannetais en confiance avant la réception de Béziers ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Vannes, qui reste sur un succès à Nevers, aborde ce troisième bloc de matchs avec un préjugé favorable. Reste à savoir si cette coupure aura eu un effet bénéfique ou l’inverse. Début de réponse ce vendredi...

S’il fallait faire un bilan des dix premières journées de championnat du RC Vannes, celui-ci serait de facto en demi-teinte, quand bien même cette équipe occupe actuellement une enviable cinquième place…

Nous ne nous appesantirons pas sur les deux matchs perdus sur le fil à Soyaux-Angoulême et face à Rouen, alors que l’équipe se cherchait encore une certaine identité, mais davantage sur certains autres résultats qui ont laissé un goût d’inachevé et de facto, pas totalement convaincus. Nous passerons également sous silence la "Bérézina" du déplacement à Oyonnax, pour nous attarder sur celui qui apparaît à nos yeux révélatrice de ce qui a manqué jusqu’à présent à ce collectif : une forme d’impuissance à Agen, lorsque le niveau de jeu imposé par l’adversaire est devenu trop riche, qui débouchât alors sur un manque de justesse dans le jeu à la main et un déchet technique.

Seules les victoires face à Colomiers et Carcassonne ont séduit

Alors, des six victoires du RC Vannes, deux auront particulièrement retenu notre attention. Celle acquise à Colomiers à 14 contre 15 pendant quasiment une heure, fut sans doute la meilleure production vannetaise et la plus révélatrice des possibilités de ce collectif. Cette rencontre, de par son contenu, avait été convaincante, au point d’offrir quelques phases de jeu qui transpiraient alors une certaine aisance collective dans la construction du jeu. A contrario, la victoire acquise à Nevers n’aura pas laissé un souvenir flamboyant. Mené de la première minute à la 67e minute, le RCV a mis la "cabane sur le chien" avec deux essais (67e, 79e) sur ses deux seules incursions dans les 22 mètres neversois. Il n’est pas ici volonté de parler de vol, mais bien pour le RCV, d’avoir saisi les opportunités qui se sont présentées. En cela déjà, la victoire revêtait les habits de la légitimité.

Il y eu également la victoire à la Rabine sur Carcassonne, au terme d’un match globalement maîtrisé, même si Christian Labit le taulier audois, dénonça le caractère illégitime des trois essais vannetais.

Alors que penser de ce rendez-vous de reprise ce soir devant Béziers ? À s’en tenir au classement, les Vannetais partiront avec la pancarte dans le dos. Mais si le collectif breton veut s’installer durablement dans le top 6 de ce championnat, il devra ce soir asseoir son classement. Et cela passe obligatoirement par une victoire sur les Biterrois. Dans le cas contraire, le RCV perdrait seulement son invincibilité depuis l’ouverture de la saison. Un moindre mal.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?