Massy : de la cohésion avant deux échéances à domicile

  • Après quelques jours de cohésion, les Massicois reprennent le championnat par deux rencontres à domicile avec la possibilité de rééditer un doublé salvateur.
    Après quelques jours de cohésion, les Massicois reprennent le championnat par deux rencontres à domicile avec la possibilité de rééditer un doublé salvateur. Midi Olympique - Stéphanie Biscaye
Publié le

Les Franciliens ont organisé un moment ludique avant de se préparer aux deux prochains matchs qu'ils joueront chez eux. 

Les Massicois ont partagé ensemble trois journées sans rugby tout juste après leur match perdu à Montauban. Et depuis le lundi dans la ville de Wissous, où ils ont croisé le fer sur des terrains de squash ou de paddle, jusqu’au mercredi sur le plateau de Saclay, où les militaires de polytechnique les ont jetés pieds et poings liés dans une piscine, où ils ont transporté des brancards à travers la forêt, les Essonniens se sont payé une tranche de sacro-sainte cohésion collective.

À première vue, la chose est plutôt étonnante, pour ce groupe qui se distingue par la force des liens construits sur sa saison flamboyante et son titre de champion de France en Nationale. «Oui, mais il n’est pas inutile de renforcer cette cohésion dans la réalité de cette nouvelle saison de Pro D2, explique le co-entraîneur Julien Maréchal. Notre place au classement est différente, et ce championnat est dur et long. Nous avons les ressources pour gagner nos matchs, nous l’avons montré. Et nous avons aussi montré que nous pouvons perdre des matchs à notre portée. Des moments comme celui-là entre nous nous rappellent juste que quel que soit le scénario, le partenaire est un copain, qu’on mouille le maillot pour quelqu’un à côté qui n’est pas un collègue de travail, et que le plaisir doit rester au centre du jeu. Et ceci juste avant d’aborder deux échéances tout à fait majeures, puisqu’elles se dérouleront toutes les deux à domicile.

Les quatre pénaltouches manquées

Ce soir c’est Biarritz, et la semaine prochaine, ce sera Soyaux-Angoulême, qui leur rendront visite au stade Ladoumègue. Alors que les Massicois s’étaient sortis d’une ornière après leurs quatre premières défaites, en gagnant deux fois de suite, d’abord chez eux contre Provence puis à Carcassonne, le calendrier de ces deux matchs consécutifs à la maison leur offre la possibilité de rééditer un doublé salvateur. Leur dernière sortie montalbanaise a confirmé que les Franciliens, toujours très fidèles à eux-mêmes, sont à la fois bien accrochés dans leur course du bas du tableau, tout en les confrontant à certaines de leurs limites qui peuvent devenir rédhibitoires. Ou comment sabrer quatre opportunités réelles d’essai, quatre pénaltouches vendangées sans même pouvoir les jouer, les unes par des mauvais lancers, les autres par des coups de pied de pénalité qui ne sont jamais sortis en touche. Un peu de cohésion ludique ne pouvait que favoriser la nécessité de dépasser ces insuffisances d’un moment raté, pour créer les conditions d’une réussite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?