Les statistiques et dernières infos... Tout ce qu'il faut savoir avant France-Japon

  • Cameron WOKI (France)
    Cameron WOKI (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avant la dernière rencontre de cette tournée d'automne lors de laquelle les Bleus affronteront le Japon, voici quelques statistiques et informations à connaître !

Les statistiques :

 

  • 8 : Cameron Woki en tour de contrôle

Si en deuxième ligne, les joueurs changent au gré des blessures et des commotions (Paul Willemse puis Thibaud Flament), Cameron Woki reste, lui, bien présent dans le XV de départ. Le Racingman, très bon contre l’Afrique du Sud, est très précieux notamment en touche où il est le sauteur privilégié des lanceurs tricolores. L’ancien Bordelo-béglais a pris huit ballons en cumulant les deux rencontres contre les Wallabies et les Springboks.

  • 20/21 Charles Ollivon retrouve la forme

Élu homme du match face à l’Australie, puis impérial en première mi-temps contre l’Afrique du Sud, Charles Ollivon en puissance. Le troisième toulonnais est le meilleur plaqueur français de la tournée avec 20 interventions défensives réussies sur 21 tentées. Petite particularité d’Ollivon : face aux Springboks, il a réussi un 8/8 au plaquage, mais tous en première mi-temps !

  • 96% : Les Japonais et la libération rapide

Face à l’Angleterre, les Japonais ont tenté de mettre du rythme comme le démontrent les données de vitesse de libération des rucks. Ils ont sorti 96% des ballons en moins de 6 secondes, et 69 % en moins de 3 secondes… À titre de comparaison, face aux Springboks, les Bleus ont éjecté 54 % des ballons en moins de 3 secondes et 70 % seulement en moins de 6 secondes !

  • 4 : Dylan Riley, un bilan contrasté

En Angleterre samedi dernier, Dylan Riley a été dans tous les bons coups japonais mais aussi dans les moins bons… Le trois-quarts centre a en effet battu quatre défenseurs anglais (record du match avec l’arrière du XV de la Rose, Freddie Steward) et gagné 100 mètres ballon en main. Mais le joueur des Saitama Wild Knigkts, d’origine australienne, a aussi perdu trois ballons, commettant trois fautes de main.

Les dernières infos :

Dupont suspendu 4 semaines :
Antoine Dupont est suspendu quatre semaines après son carton rouge reçu contre l’Afrique du Sud pour un geste dangereux sur Cheslin Kolbe. Il sera donc absent pour les deux prochaines journées de Top 14 (Lyon et Perpignan) mais aussi le déplacement au Munster en Coupe d’Europe avec le Stade toulousain. Expulsé lors du même match, Pieter-Steph du Toit a lui écopé de trois semaines.

Galthié nommé pour le titre d’entraîneur de l’année…
Fabien Galthié sort d’une année complète avec le XV de France, douze matchs, douze victoires, un titre du grand chelem et en bonus le scalp de toutes les grandes nations du rugby mondial. Il est donc tout naturel que le sélectionneur des Bleus se retrouve dans cette liste, pour le gain de la récompense de meilleur entraîneur de l’année. Mais la tâche ne sera pas si facile au vu de la concurrence. Le premier concurrent c’est Andy Farrell, sélectionneur de l’Irlande, auteur lui aussi d’une saison exceptionnelle, treize matchs, deux défaites dont une face à la France, mais les Irlandais ont réussi l’exploit de faire chuter les All Blacks trois fois en une année, dont deux victoires sur le sol néo-zélandais. Mais malgré cette série impressionnante le XV du Trèfle n’a pas remporté de titre. Les deux autres concurrents, sont les sélectionneurs des deux équipes féminines finalistes de la Coupe du monde, Simon Middleton qui dirige la sélection anglaise, battue en finale contre les Néo-Zélandaises et Wayne Smith, lui récent champion du monde avec les Black Ferns.

… Et Dupont pour celui de meilleur joueur
Si Fabien Galthié a logiquement attiré à lui les louanges, Antoine Dupont, le demi de mêlée du XV France et du Stade toulousain, fait partie de son côté des nommés au titre de meilleur joueur du monde. Vainqueur du Grand chelem avec le XV de France et capitaine des Bleus, Dupont est ici accompagné de Lukhanyo Am, Josh van der Flier et Jonathan Sexton Pour rappel, le numéro 9 français a déjà remporté en octobre dernier l’Oscar d’Or et l’Oscar Monde Midi Olympique, et fut élu meilleur joueur du monde l’an passé. En route pour le doublé ?

Galthié : « Ce sont nous qui dirigeons les chiffres »
Mercredi midi, au CNR de Marcoussis, a été présentée à la presse l’entreprise SAS France, leader mondial de l’analytique, de la donnée statistique, et qui collabore avec le XV de France depuis maintenant plusieurs années. Pour rappel, un match de rugby comporte des dizaines de milliers de données statistiques et afin de les trier, puis de les rendre intelligibles au staff des Bleus, les interventions de SAS France, qui recense aujourd’hui les données de quelque 1438 matchs (dont 36 du XV de France), sont désormais déterminantes pour que le XV de France conserve un avantage concurrentiel sur ses adversaires. « On s’est alors mis à réfléchir sur tout sans ne rien s’interdire, expliquait Fabien Galthié. Avec ces données, on a ouvert le champ des possibles dans l’analyse de l’adversaire en répondant simplement à ces deux questions : « Qu’ont fait les équipes qui les ont battus ? Qu’ont fait les équipes qui ont échoué ? » Tout ça est très important pour nous.», à Marcoussis, le sélectionneur tricolore poursuivait ainsi : « On est capable de juger la qualité individuelle d’un joueur. En revanche, les données collectives nous intéressent dans ce jeu où le visage du terrain change toutes les 3 secondes. A-t-on été prêt défensivement à répondre à ces 3 secondes, que ce soit pour attaquer ou défendre ? Les hommes et le système ont-ils été bien en place ? Mais si on peut acquérir une forme d’agilité, une capacité d’adaptation aux adversaires, on peut en revanche jamais prévoir le scénario d’un match, vous l’avez d’ailleurs constaté samedi, face aux Springboks. Ce ne sont pas les chiffres qui nous dirigent. C’est nous qui dirigeons les chiffres. Les décisions, on les prend avec notre intuition et notre savoir-faire. Pendant le match, je ne suis par exemple connecté à aucun ordinateur.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?