À Agen, Charlie Cassang (Oyonnax) fait comme chez lui

  • Vendredi soir sur la pelouse d’Armandie, Charlie Cassang a fait des ravages. Photo Icon Sport
    Vendredi soir sur la pelouse d’Armandie, Charlie Cassang a fait des ravages. Photo Icon Sport
Publié le

De retour dans son club de cœur, Charlie Cassang a encore réalisé une grosse prestation pour mener son équipe à la victoire. Son association avec Jules Soulan a encore pesé.

Vendredi soir, la charnière oyonnaxienne était 100 % made in Agen. Formés au SUA, les deux compères Charlie Cassang et Jules Soulan ont encore dégagé une certaine sérénité. Même si le contexte n’était pas forcément évident. « Cela fait plaisir de voir ce nouveau stade. Surtout de le voir plein. Ce club représente beaucoup pour moi donc c’est clair que c’était encore particulier de revenir » avouait d’ailleurs Jules Soulan après la rencontre. Cela ne s’est pas vu. Dans cette rencontre, les Oyonnaxiens ont fait preuve d’une maîtrise sans nom. « C’est ça une grande équipe. Sur deux ballons à zéro passe, ils marquent deux essais reconnaît d’ailleurs Bernard Goutta. En venant à Armandie sans pression, « mais avec la certitude d’en repartir en première position », le leader a réalisé le match parfait. Une mêlée dominatrice, une défense de fer et une guerre des rucks remportée haut la main… Le plan était parfait pour faire tomber Armandie une troisième fois cette année. Avec donc comme chef de file, Charlie Cassang.

Un jeu au pied parfait

L’ancien joueur de Clermont n’a pas eu à forcer son talent pour mettre à mal le dauphin agenais. Mais il a géré ce match comme un international aux multiples sélections. « En arrivant à Oyonnax, Charlie ne maîtrisait pas du tout son côté gestionnaire. Comme les clubs, il a grandi et appris. Il évolue énormément », confirme son entraîneur Joe El Abd. Le coach Rouge et Noir ne tarit pas d’éloges quant à son leader de jeu. « Vous parlez de cette maîtrise. Maintenant il l’a. Mais il a aussi cette capacité à breaker une défense. Il est bon aussi dans le jeu au sol. Nous sommes très contents qu’il ait pu se montrer chez lui, devant sa famille. Ce joueur est très important pour nous. »

En tout cas, le demi de mêlée s’épanouit dans cette équipe oyonnaxienne. Grâce à la confiance accordée par le staff, il est sans doute devenu l’un des meilleurs à son poste. « Le meilleur même pour moi en Pro D2 », corrige Dorian Bellot.

À Armandie, il a en tout démontré une qualité technique dans son jeu au pied qui ne cesse de progresser. Il a constamment mis cette équipe du SUA sous pression grâce à ses chandelles. « C’est un secteur fort pour nous. Il l’a compris et a essayé de solliciter Darren Sweetnam et Enzo Reybier de cette manière » affirme El Abd. C’est d’ailleurs de comme cela que les deux essais ont été marqués vendredi soir. En tout cas, le réalisme oyonnaxien n’est pas le fruit du hasard. Cassang et Soulan, chez eux, ont fait ce qu’ils voulaient. Ironie du sort : c’est dans leur jardin qu’ils sont venus chercher leur plus beau succès de la saison. De quoi tuer tout suspens dans cette Pro D2 ? « Nous jouons le haut de tableau et cela me surprend toujours ces équipes qui disent ne pas vouloir monter. Nous, on ne s’en cache pas » conclut El Abd. Avec une telle charnière, l’ambition de retrouver le Top 14 peut se concrétiser.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?