Pro D2 - Massy et le match des promus

  • Les Massicois doivent remporter ce duel de promus s’ils veulent rester au contact. Les Massicois doivent remporter ce duel de promus s’ils veulent rester au contact.
    Les Massicois doivent remporter ce duel de promus s’ils veulent rester au contact. Photo Stéphanie Biscaye - Stéphanie Biscaye
Publié le

La dernière défaite à domicile subie contre Biarritz a confirmé les difficultés des joueurs de l’essonne malgré leurs belles envolées.

Un peu de moins de six mois après leur dernière confrontation remportée par les Massicois pour le gain du titre de champion de France, les deux promus de la Nationale se retrouveront ce soir pour un match aux enjeux très forts, et dans des dispositions tout à fait différentes de celles qui présidaient à leur finale. Les données comptables tirées des onze premières journées ont façonné des possibilités inversées. Finis, le règne des Massicois, et la douloureuse fin de saison des Angoumoisins. Les cartes ont été complètement rebattues, et les visiteurs de la Charente qui ont mieux commencé leur parcours, se déplaceront cette fois pour larguer neuf points derrière eux la lanterne rouge, laquelle devra mettre à profit impérativement ce deuxième match consécutif à domicile pour refaire son retard. Dans ce championnat du bas de tableau où les écarts sont encore très minces, ce duel des promus est un évènement essentiel. Les Essonniens le disputeront avec le devoir de dépasser leurs limites du moment.

Retour de Duclieu

En deux occasions lors de leurs deux derniers matchs, à Montauban et chez eux contre Biarritz la semaine dernière, ils ont trébuché faute de réalisme suffisant, une pathologie à laquelle ils ont associé une difficulté récurrente dans le secteur de la touche. Deux lancers avaient été égarés à Montauban en position de pénaltouche. Contre Biarritz, après avoir perdu six ballons dans l’alignement, et déploré autant de prise de balles aléatoires, dans l’incapacité de proposer quelques certitudes dans ce domaine aérien, ils l’avaient complètement abandonné en fin de partie, en exerçant un choix sans lendemain, transformant une pénalité aux 22 mètres en une mêlée improductive. Pour eux, le rétablissement de ce secteur de jeu sera la clé de leur avancée au classement. C’est pourquoi sans doute Corentin Chabeaudie a été appelé au talonnage, secondé sur le banc par Pierre-Alexandre Duclieu, qui célébrera son retour et sa première apparition en pro D2. Une fraîcheur psychologique a été apportée dans cet exercice afin de mieux soutenir l’effort général. Les Massicois, malgré leurs dernières difficultés, démontrent sortie après sortie que leurs options de jeu sont payantes. Leur foi dans leur étoile n’a pas encore pali. "Mais il est bien évident que si nous voulons aborder l’année 2023 dans les meilleures dispositions, et nous lancer dans le sprint final avec toutes nos chances, il faut valider notre progression générale par une avancée comptable, abonde l’entraîneur Jean-Baptiste Dimartino. Nous devons prouver notre envie de rester à ce niveau-là en dépassant toutes les lacunes qui se présentent à nous. Et on ne gagne pas les matchs sans convertir ses occasions, ni sans prendre ses ballons en conquête. La nécessité est évidente de régler ces problèmes ponctuels, pour exploiter notre potentiel et notre envie."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?