Top 14 - Léo Coly est de nouveau d’attaque

  • Après cinq semaines d’arrêt, Leo Coly sera présent dans l’effectif montpelliérain pour doubler son adversaire du jour. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Après cinq semaines d’arrêt, Leo Coly sera présent dans l’effectif montpelliérain pour doubler son adversaire du jour. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Après cinq semaines d’arrêt, Leo Coly sera présent dans l’effectif montpelliérain pour doubler son adversaire du jour. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Le demi de mêlée, arrivé de mont-de-Marsan l’été dernier, a dû soigner un adducteur. Il a mis à profit la période sans match pour se soigner et revenir.

Il n’avait pas pu disputer les deux derniers matchs du premier bloc. Deux matchs qui ont permis aux Montpelliérains de sortir la tête de l’eau après une série de quatre revers consécutifs. Léo Coly, demi de mêlée titulaire du MHR depuis le début de la saison a dû soigner un adducteur. "C’était une désinsertion, entraînant un arrêt de cinq semaines, explique-t-il, Je traînais ça depuis la saison dernière et ça a fini par lâcher sur un jeu au pied. Ça aurait pu arriver n’importe quand. Ça m’a permis de souffler, de me ressourcer et de couper un peu avec le rugby, car on ressent ce surplus de pression en Top 14 en raison du nombre de sollicitations qui sont bien plus grandes. Déconnecter m’a fait vraiment du bien car j’ai découvert un autre monde par rapport à Mont-de-Marsan." L’ancien Montois a tout de même dû écourter ses vacances pour pouvoir postuler le plus vite possible.

" J’ai repris une semaine plus tôt que le groupe pour poursuivre ma réathlétisation. Même lors de ma semaine de vacances en Martinique, le club m’avait trouvé un kiné sur place pour continuer le protocole de reprise. Donc, même en vacances, je ne l’ai pas été complètement. Pour le moment, l’adducteur est solide et j’espère qu’il va tenir. Je vais peut-être manquer d’un peu de caisse mais j’espère que ça va vite revenir. J’ai pu reprendre l’entraînement collectif lundi et je me sens très bien. je suis impatient de rejouer, j’ai les dents qui rayent le parquet (rires)."

Rester méfiants

Une impatience bien compréhensible car Montpellier est de nouveau aux portes des places qualificatives et les champions de France veulent maintenant appuyer sur l’accélérateur pour se replacer définitivement aux avants postes en doublant son adversaire du jour. "La victoire à Toulon nous a fait du bien. Elle nous a permis de rattraper des points perdus à domicile et c’est toujours plus facile de partir en vacances après une victoire. Nous avons aussi la chance de récupérer beaucoup de joueurs pour cette reprise. Nous sommes six ou sept à avoir pu revenir sur le terrain. Les internationaux ont eu quelques jours de repos mais ils sont sur le pont dès ce jeudi. Trois ou quatre blessés sont encore attendus la semaine prochaine. Ça va mettre plus d’émulation dans le groupe et ainsi hausser le niveau général de l’équipe. On veut laisser le bloc précédent derrière nous car, même s’il y a du positif, beaucoup de choses ont été négatives. Nous avons été frustrés donc maintenant on veut retrouver le vrai Montpellier, avec des nouveaux joueurs aussi qui nous ont rejoints comme George Bridge. Cela va aussi nous amener de la fraîcheur pour cette reprise."

Néanmoins, les Héraultais doivent rester méfiants, car l’Aviron bayonnais se plaît à déjouer les pronostics depuis le début de la saison. "On peut penser que Bayonne mise tout sur ces deux matchs de championnat qui arrivent avant la période européenne. On se doute que les Bayonnais vont venir à Montpellier pour réaliser un coup."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?