L'opinion du Midol : Montpellier ou l’art mystérieux de se sublimer à domicile

  • L'ailier montpelliérain Ben Lam a notamment marqué un essai en deuxième période.
    L'ailier montpelliérain Ben Lam a notamment marqué un essai en deuxième période. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Rien de tel qu’un coup du sort pour nous sortir de la monotonie. Sur la première séquence prometteuse du MHR, Florian Verhaeghe se fit expulser pour un coup de tête sur déblayage. Un carton rouge après quatre minutes, ce n’est pas banal, ça ne doit pas être facile à assumer. En tout cas, ce coup de théâtre nous a offert un après-midi passionnant avec ce score final totalement incongru. 35-14, quatre essais à un pour une équipe qui a joué 76 minutes à quatorze. On félicitera les Montpelliérains qui ont su limiter les dégâts d’abord avant de finir en fanfare : un vrai festival à partir du moment où l’adversaire de retrouva lui aussi à quatorze après un carton jaune infligé à Baget (65e). La sanction tomba illico : 19-0 pour Montpellier en position d’égalité numérique. Ça dit quelque-chose du rapport de force entre les deux clubs au jour J. Ça nous renvoie aussi au mystère éternel des sports collectifs. L’avantage du match à domicile. A l’extérieur, à quatorze contre quinze dès la 4eme minute, le MHR se serait peut-être sinon effondré, du moins affaissé. Nous le pensons. Il a tenu tant bien que mal malgré tout avant de cracher toutes ses flammes quand une porte s’est ouverte. Qu’est ce qui peut se passer dans la tête d’un gars qui joue devant son public ? Pourquoi donne-t-il un peu plus que loin de ses bases, qu’il soit amateur ou professionnel ? On aimerait une réponse.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?