Pro D2 - Antonin Berruyer (Grenoble) : « Pour nous, c'est un point et des certitudes »

  • Grâce à une stratégie bien maîtrisée, le FCG a longtemps inquiété les Columérins. Pas suffisant pour l’emporter. Mais il faut se satisfaire de ce point de bonus, assurent les Grenoblois.
    Grâce à une stratégie bien maîtrisée, le FCG a longtemps inquiété les Columérins. Pas suffisant pour l’emporter. Mais il faut se satisfaire de ce point de bonus, assurent les Grenoblois. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Grâce à une stratégie bien maîtrisée, le FCG a longtemps inquiété les Columérins. Pas suffisant pour l’emporter. Mais il faut se satisfaire de ce point de bonus, assurent les Grenoblois.

Ce n’est pas tant l’équipe qui aura le plus joué, ou même qui aura le plus investi le camp adverse. Mais le FC Grenoble n’aura pas démérité. Son premier acte représentait, de façon presque excessive, les débats qui ont eu lieu à Michel-Bendichou. 12 points marqués par la patte de Thomas Fortunel, tous à 40 mètres ou plus de l’en-but columérin, et ce avant la première incursion de ses partenaires dans les 22 mètres adverses. « C’était un match âpre, étriqué mais on a su faire le dos rond, reconnaissait le manager Fabien Gengenbacher. On a plus subi qu’eux mais les garçons, sur l’état d’esprit, n’ont rien lâché. Je suis très fier d’eux par rapport à leur investissement ce soir. » Cohérents dans le jeu d’occupation, les Isérois ont aussi été plutôt appliqués en touche, un secteur qui a permis d’assurer plusieurs mauls et quelques lancements de jeu intéressants. Le capitaine Antonin Berruyer exprimait ceci : « Même si l’objectif était de repartir avec 4 points, on rentre avec un point et quelques certitudes. On reste pragmatique sur ce qu’on propose, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Prendre des points c’est important. »

Une réponse à la sanction de trois points

Le FC Grenoble était sur une série de quatre victoires jusque-là. Mais ce n’est pas cette défaite d’un point, chez un adversaire que l’on envoie dans le top 6 à la fin de la saison, qui va tout remettre en cause. « Effectivement, c’est une fin de série mais ce n’est pas un coup d’arrêt, nuançait l’ailier Lucas Dupont. Surtout au vu de ce qu’on a produit. Wilkinson dit dans un livre que le plus important dans toute sa carrière c’étaient les intentions plus que les résultats. Le résultat n’était pas en notre faveur mais les intentions oui et on peut s’en réjouir. Jonny serait content pour nous ! » Au-delà de la manière, ce point de bonus acquis intervient à la fin d’une semaine où le club s’est vu sanctionner d’un retrait de trois points au classement. Une nouvelle qu’il a fallu digérer. « On devait rester focalisé sur le terrain, poursuivait l’ailier. De toute façon, on n’avait aucun impact là-dessus, si ce n’est montrer une bonne image pour emmener dans notre sillage tout le club. Et c’est ce qu’on a fait ce soir. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?