Pro D2 - Face à Nevers, les Montois font l’essentiel dans la douleur

  • Yoann Laousse-Azpiazu auteur d’un sans faut au pied avec 17 points inscrits. Photo Icon Sport
    Yoann Laousse-Azpiazu auteur d’un sans faut au pied avec 17 points inscrits. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Montois ont eu toutes les peines à se débarrasser d’un adversaire très solide, mais cette victoire leur permet de se rapprocher du groupe de tête.

Sur une pelouse gorgée des pluies incessantes de la semaine, et dans des conditions climatiques difficiles, il ne fallait pas s’attendre au match de l’année entre deux équipes ayant pareillement besoin de se rassurer et d’engranger des points pour revenir à une place plus en adéquation avec leurs ambitions.

De fait, ce que l’on pressentait s’est confirmé. Ce fut un match âpre, cadenassé, où le jeu au pied s’est taillé la part la plus importante. Et à possession et occupation également partagées, il est logique que le score, au final, soit aussi serré. Nevers aurait tout aussi bien pu l’emporter, mais se contentera d’un point de bonus défensif, ce qui consolait un peu Xavier Péméja: « Au moins on ne repart pas les mains vides, même si le match se joue à rien et que la roue ne tourne toujours pas de notre côté. C’est rageant parce qu’il n’y a vraiment rien à reprocher aux garçons ce soir. Pour le moment, nous n’arrivons pas à faire basculer ces matchs en notre faveur, comme souvent cette saison, mais il ne faut pas lâcher et il faut se tourner immédiatement vers la réception de Béziers qui sera une rencontre à fort enjeu. Nous avons déjà laissé six points à domicile, si nous venions à perdre ce match, la situation se compliquerait vraiment. Dans notre situation, chaque réception est un match de phases finales ».

Une victoire qui fait du bien

Les Montois ; de leur côté, n’ont tout de même pas volé leur succès qui, pour étriqué qu’il soit, a été acquis avec beaucoup de caractère et pas mal de sang-froid lors de dix dernières minutes particulièrement crispantes. Patrick Milhet, le manager landais, voulait retenir cet aspect des choses : « Il y a encore pas mal d’imperfections ce soir, nous rendons une copie moyenne, mais nous avons su l’emporter, et au vu des conditions, c’est ce que je retiens d’abord. C’est une victoire qui nous fait du bien sur le plan comptable. Depuis notre défaite face à Agen, nous ne pouvons plus nous permettre le moindre faux-pas à domicile et l’objectif est d’abord de rester intraitable sur notre pelouse. 

Deux discours quasiment similaires pour deux équipes à peu près dans la même situation. Pas très loin des équipes de tête, mais pas vraiment rassurées pour autant sur leurs capacités à maîtriser tous les paramètres. Alors bien sûr, pour l’une comme pour l’autre, aucun faux pas n’est dorénavant permis sur sa pelouse, mais pour pouvoir venir se mêler véritablement à la lutte en haut du tableau, il va falloir aussi aller chercher des points loin de ses bases.

Les Montois auront l’occasion de s’y essayer dès le week-end prochain, à Vannes. Au vu de leurs dernières prestations en déplacement, on ne parierait pas spontanément sur un succès en terre bretonne, redevenue cette saison forteresse imprenable. Mais les pronostics sont fait pour être déjoués.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?