Top 14 - À Brive, rien n’a changé malgré les mots

  • Top 14 - Stuart Holding (Brive)
    Top 14 - Stuart Holding (Brive) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

À Pau, les Corréziens ont sombré une nouvelle fois, concédant une sixième défaite consécutive. Le temps presse pour les Brivistes, relégués à cinq points de l’Usap.

Toute la semaine, les Brivistes avaient annoncé vouloir démarrer une « nouvelle saison » en jouant une « petite finale » sur la pelouse du Hameau. Ils étaient même partis en stage du côté de Soustons dans les Landes pour préparer ce rendez-vous censé lancer enfin leur saison… Eh bien il n’en fut rien. Des paroles aux actes, il y avait une marche de trop. Ce qui a eu le don d’énerver Arnaud Mela, l’entraîneur en chef du CAB : « On ne pouvait pas faire pire ! Quand on se dit les choses, il faut se regarder dans les yeux, assumer et aujourd’hui dans l’engagement je suis très déçu. Ce sont des choses que je ne supporte pas. Quand on vient ici pour sauver la baraque, et qu’en défense on ne monte pas chercher les mecs, que sur les ballons portés on se fait bousculer dans tous les sens et qu’on n’est pas capable d’en construire un… Et s’il n’y a pas cet engagement, tu ne gagnes nulle part ! »

Pourtant, les Corréziens ont longtemps collé au score (12-6), et ont eu une séquence offensive dans les 22 mètres adverses au cœur de la deuxième mi-temps sans pour autant réussir à mettre en danger la défense paloise en danger. Un mal récurrent depuis le début de saison… « Ce sont des scénarios que nous travaillons chaque semaine et nous n’arrivons pas à mettre en match ce que nous travaillons donc c’est assez frustrant », regrettait l’ailier Joris Jurand, auteur du seul franchissement briviste à Pau. « Nous n’avons pas réussi à enchaîner, à mettre de la vitesse contrairement aux deux derniers matchs, constatait de son côté Arnaud Mela. On a réussi à créer deux situations pour s’approcher de leur ligne mais après trois temps de jeu, nous sommes retombés dans l’inefficacité. »

« On va voir l’âme de cette équipe… »

Aujourd’hui le temps presse pour le CAB, toujours bon dernier avec désormais cinq points de retard sur Perpignan, et huit sur Castres et Bordeaux-Bègles. L’UBB justement c’est le prochain défi des Cabistes. Un défi de taille pour les hommes d’Arnaud Mela qui a déjà donné le ton… « Il faut arrêter de parler et passer à l’action. Les matchs à l’extérieur sont des matchs d’hommes, il faut mettre des hommes sur le pré, et il faut qu’ils nous le prouvent. J’attends de voir le visage d’une équipe déjà, et de joueurs qui ont envie de se battre les uns pour les autres. Aujourd’hui, c’est ce qu’il manque réellement. À Bordeaux, on va voir le caractère et l’âme de cette équipe… » Maintenant, il faut passer aux actes !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?