Top 14 - Montpellier : les motifs parfaits de Julien Tisseron

  • L’arrière montpelliérain Julien Tisseron a inscrit les deux derniers essais du MHR face à Bayonne.
    L’arrière montpelliérain Julien Tisseron a inscrit les deux derniers essais du MHR face à Bayonne. Icon Sport
Publié le

Le MHR a réussi une performance de haut niveau compte tenu du contexte avec un arrière en pleine euphorie qui retrouvait son ancien club.

Julien Tisseron a joué cinq ans à l’Aviron bayonnais avant de rallier l’Hérault en 2020. Contre son ancien club, il a réussi un doublé magnifique, mais qui ne dit pas tout de son match. Dès le début, nous l’avons vu sûr dans ses prises de balle en hauteur, ses dégagements, son jeu au pied long et ses relances. Des motifs parfaits et bien agencés. Mais ces deux essais de fin de rencontre méritaient le déplacement : joli sprint dans un couloir à l’extérieur de Lam ; puis réception de passe au pied, suivie d’un mini-coup de pied instantané pour lui-même. Mais l’arrière du MHR se refusait à parler trop de lui. Nous avons un peu forcé sa modestie : « Sur le premier, je n’ai eu qu’à finir, il y avait un décalage après un travail de resserrement de la défense et un bon jeu de trois-quarts. Sur le second, j’ai eu le rebond favorable, et je n’avais plus qu’à courir. Cette victoire, elle est inespérée vu notre début. Mais on n’a pas paniqué, on a juste décidé de réduire un peu la voilure. Ma performance est anecdotique. J’ai pensé que pour nous les trois quarts, c’était un match un peu particulier, très haché, on ne touchait des ballons que toutes les quatre ou cinq minutes. »

Julien Tisseron n’a jamais connu de sélection, son nom reste un peu méconnu du grand public, mais Philippe Saint-André nous a rappelé qu’il avait beaucoup joué l’an passé et que seule une blessure l’avait privé des phases finales : « Oui, je n’ai pas vécu le titre, c’est un petit regret qui reste dans un coin de ma tête. J’ai vécu un nouveau coup dur en début de saison avec un K.-O. C’est un plaisir de rejouer et retrouver ses sensations. Quand on n’enchaîne pas les matchs, c’est toujours particulier. »

Il a marqué samedi ses 26e et 27e essais professionnels, dont 10 en Top 14 (il a connu le Pro D2 quand il était à Bayonne).

Carrousel offensif

Philippe Saint-André avait mis Anthony Bouthier et Paolo Garbisi en vacances, et Julien Tisseron a su en profiter. Ce n’était que sa deuxième titularisation de la saison après celle vécue à Castres, le 8 octobre. Son entraîneur n’a pas pu passer à côté de sa performance de premier plan. Elle a fait partie du carrousel offensif du MHR.

Mais Julien Tisseron n’a pas touché le ballon lors du vrai moment de grâce de cette partie : ce premier essai héraultais inscrit dans les arrêts de jeu du premier acte ce contre de Darmon parti pour une chevauchée de 50 mètres, avec croisée imparable pour Louis Carbonel, et Léo Coly pour finir. Le MHR a pris les rênes de la partie sur ce coup magistral (13-8 à la pause). On voulait absolument en parler pour qu’il en reste une trace.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme Prévôt
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?