Top 14 - Pour Bayonne, il ne fallait pas rêver à Montpellier !

  • Malgré leur supériorité numérique, les Bayonnais n'ont pas su ramener des points du GGL Stadium.
    Malgré leur supériorité numérique, les Bayonnais n'ont pas su ramener des points du GGL Stadium. Icon Sport
Publié le

Les Basques ont reçu un trop beau cadeau avec le carton rouge de Verhaeghe. ils n’ont pas su l’exploiter, ils ont surjoué.

Grégory Patat nous a donné une leçon, d’abord d’humilité. Il n’a pas cherché d’excuses à cette défaite un peu humiliante, puisque son équipe a quand même joué en supériorité numérique pendant 61 minutes. Sur un plan factuel, les Avironards pourront regretter de ne pas avoir tapé en touche à la 40e, décision qui s’est retournée contre eux avec le contre terrible conclu par Coly.

Grégory Patat nous a donné aussi une leçon de rugby tout simplement. Nous avions trouvé les Bayonnais séduisants offensivement à l’image de l’excellent match de Yann David. Nous étions prêts à leur trouver toutes les excuses du monde. Mais il nous a ramenés à sa réalité de technicien madré comme pour souligner notre naïveté : « En réalité, nous avons été très stériles. Leur arrière Julien Tisseron était seul au fond et le sentiment de jouer à quatorze nous a fait surjouer. Nous n’avons pas su exploiter les opportunités qui s’offraient à nous. Je crois que nous avons trop joué dans la latéralité, il aurait fallu utiliser le pied ou jouer dans une zone plus proche, car ils étaient très bien disposés sur la largeur. On a franchi, on a été à deux doigts de faire sauter le verrou, mais les quatre essais, vous avez vu de quel côté, ils ont été marqués. Analysez bien les images, si vous regardez bien, vous verrez bien que sommes pas allés tant que ça dans les 22 adverses. »

Des Bayonnais grisés

Ce n’est pas une surprise, les Bayonnais ont été grisés par le coup du sort qui a frappé les Montpélliérains. « Ce carton rouge, nous a fait croire qu’on pouvait faire certaines choses et on a pris un retour de bâton. »

Grégory Patat est aussi trop fin connaisseur de certaines choses du rugby. En souriant, il a ajouté : « Vous savez, quand l’adversaire a reçu un carton rouge très tôt, il faut savoir l’assumer. Alors, on a été trop indiscipliné. On a voulu jouer avec la limite et on a été pris. » Voulait-il dire que l’arbitre inconsciemment a compensé sa décision inaugurale en se montrant plus sévère envers les visiteurs ? Nouveau sourire : « C’est naturel, mais c’est à nous de nous adapter. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?