Transferts : ça chauffe chez les stars internationales, du mouvement à venir !

  • Les discussions entre Toulouse et Damian Penaud avancent dans le bon sens.
    Les discussions entre Toulouse et Damian Penaud avancent dans le bon sens. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Iturria cette semaine, mais aussi Kolisi, Penaud, Jalibert, Tuisova ou encore Radradra, les stars françaises ou internationales négocient et actent actuellement leur avenir pour la prochaine saison.

C’est à l’automne qu’agents sportifs, joueurs pour la plupart internationaux en puissance et clubs discutent, négocient et se mettent d’accord. Un protocole spécifique au rugby qui ne bénéficie pas de véritable mercato et a pris l’habitude de faire ses emplettes pour la saison suivante dans le premier tiers de celle en cours. « D’autant plus en cette saison de Coupe du monde, les gros joueurs veulent être rapidement fixés sur leur avenir, qu’ils soient en fin de contrat ou avec des velléités de départ. Alors, souvent, leurs jours de repos hebdomadaires sont dévolus aux rencontres discrètes », glisse un agent acteur du marché. Et en ce moment, sa corporation est en plein travail.

Auparavant, la séquence des deux premières journées de Coupe d’Europe était mise à profit pour conclure ce genre de dossier. Ainsi, c’est en octobre 2008 que Sébastien Chabal s’était mis d’accord avec le Racing pour son retour en France. Depuis 2020 et la pandémie de Covid 19, le début de la Champions Cup est reporté à décembre. Voilà pourquoi le mois de novembre et la quinzaine où le Top 14 fait relâche sont mis à profit pour des prises de contacts, des rencontres, voire des signatures. Tour d’horizon des dossiers majeurs qui se jouent actuellement.

Iturria et Bayonne lancent la saison

Jeudi, l’Aviron bayonnais a frappé un grand coup. Pas le premier, Toulon avait déjà annoncé la signature de Selevasio Tolofua et le Racing avait chapardé Josua Tuisova à Lyon. Mais l’annonce de l’engagement pour quatre ans du Clermontois depuis dix ans, Arthur Iturria, a marqué les esprits et ouvert la période des gros transferts. « Du côté du joueur, il y avait la tentation de se rapprocher des Pyrénées-Atlantiques. En tout cas, nous avons été transparents en annonçant qu’il y aurait des rendez-vous à l’extérieur à Clermont. La trêve internationale a notamment permis de caler les entretiens à Pau et à Bayonne. Le mieux est toujours de se présenter physiquement pour avoir le meilleur ressenti et visiter les infrastructures. La validation et la signature du contrat par la Ligue interviendront plus tard, au printemps », explicitait ce weekend sur rugbyrama.fr, l’agent sportif Stéphane Pourrère qui a eu en charge ce dossier.

Le président Tayeb, a pris tout le monde de court, et dès la signature du pré-contrat obtenue, il a communiquée sur ce qui reste une très bonne nouvelle pour un club promu.

 

Kolisi se met d’accord avec le Racing 92

Selon nos informations, le troisième ligne et capitaine des champions du monde sud-africains Siya Kolisi a profité de sa venue à Paris, pour la cérémonie des Oscars annuels de Midi Olympique, pour rencontrer tout l’aréopage du Racing 92 et s’accorder sur les derniers points de sa venue chez les Ciel et Blanc l’an prochain.

Si le lendemain, le joueur s’affichait sur les installations du RCT, son choix est définitif. Il souhaite faire une pige avec le Racing 92 (son club des Sharks serait prêt à accéder à sa demande) et travailler sous les ordres de Stuart Lancaster. L’Anglais sera manager des ciels et blancs l’an prochain. Il arrivera avec, dans ses bagages, une autre recrue : la nouvelle pépite fidjienne Vinaya Habosi. Un ailier de 22 ans qui a brillé l’an dernier avec les Fijian Drua, lors de la première participation de la province au Super Rugby.

 

Après Simmonds, Montpellier signe Cowan-Dickie

À Montpellier, on a regardé avec attention les prestations du XV de la Rose. Et pas seulement pour observer les prestations du troisième ligne Sam Simmonds, qui va remplacer Zach Mercer l’an prochain. Sa signature est déjà actée.Philippe Saint-André qui a gardé quelques connexions en Angleterre, a obtenu l’accord du talonneur Luke Cowan-Dickie (29 ans, 40 sélections), international anglais et sélectionné avec les Lions. Il viendra renforcer les champions de France l’an prochain. Un vrai beau coup. « Il fallait que Montpellier remplace Guilhem Guirado et ne l’avait pas fait », glisse un proche du club.

Luke Cowan-Dickie devrait rejoindre le MHR la saison prochaine.
Luke Cowan-Dickie devrait rejoindre le MHR la saison prochaine. PA Images / Icon Sport

 

Toulouse et Penaud, bientôt les fiançailles ?

À Toulouse aussi, le staff cherche des renforts pour l’avenir. Le président Didier Lacroix et son manager Ugo Mola étaient heureux d’annoncer, la semaine dernière, l’engagement de Jake Willis pour la fin de la saison. Mais en coulisses, les deux hommes travaillent sur un gros dossier. Révélés dans notre édition du 4 novembre, les contacts ont été établis avec le Clermontois Damian Penaud.

Selon nos informations, les discussions se poursuivent dans le bon sens. Bordeaux, un temps intéressé, a baissé pavillon. La Rochelle espère toujours convaincre l’une des grandes stars du rugby français mais il semble que le joueur reste sur son premier choix et souhaite rejoindre Toulouse, si tant est qu’il quitte Clermont qui espère toujours arracher sa prolongation. Reste que, dans la ville rose, pour des raisons de salary cap, ce dossier est conditionné à celui de la prolongation (ou pas) de Matthis Lebel et à celle de Dimitri Delibes, beaucoup plus aléatoire.

 

Bordeaux rêve d’un retour de Radradra

Autre dossier chaud en Gironde : l’UBB pourrait annoncer très prochainement le retour retentissant de Semi Radradra. Le Fidjien, actuellement aux Bristol Bears, est en fin de contrat et aurait fait quelques appels du pied à son ancien président Laurent Marti. « L’option Bordeaux peut avoir du sens, surtout après le départ de Christophe Urios qui n’était pas un grand fan du joueur. Mais elle est liée au médical », témoigne un agent sportif très implanté de l’autre côté du Channel. Radradra a subi une opération chirurgicale à un genou. L’UBB aimerait avoir des garanties sur l’état de son articulation. Si les Bordelais les obtiennent, l’affaire pourrait alors aller très vite.

 

L'UBB rêve d'un retour de Semi Radradra.
L'UBB rêve d'un retour de Semi Radradra. ActionPlus / Icon Sport

 

Jalibert va rencontrer Marti pour évoquer une sortie

Matthieu Jalibert s’interroge toujours sur son avenir. Sous contrat jusqu’en 2025 avec l’UBB, il semble fixé. Pourtant depuis l’été dernier, il tape en touche quand on lui demande s’il sera toujours Girondin l’an prochain. « Je vais forcément suivre avec attention ce dossier (l’arrivée de Yannick Bru, N.D.L.R.). Mais, vous savez, je suis en contrat jusqu’en 2025. Je ne suis pas sûr que cela puisse avoir un impact sur mon avenir », glissait-il ce vendredi dans nos colonnes.

Selon nos informations, Jalibert devait rencontrer son président Laurent Marti avec ses conseillers pour évaluer la possibilité d’un départ à l’issue de la saison, malgré un contrat courant jusqu’en 2025. Le Racing 92 et son copain Cameron Woki l’attendent les bras ouverts. D’ailleurs les Ciel et Blanc tardent à proposer une offre de prolongation de contrat à l’actuel titulaire du poste, l’Ecossais Finn Russell, qui ces dernières semaines a écouté avec attention l’intérêt de Bath à son encontre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
leBison Il y a 1 mois Le 27/12/2022 à 16:58

Et si *DAMIAN* restait à Clermont ?..