Top 14 - Victorieux face à Brive, les Palois ne sautent pas au plafond

  • Jack Maddocks a inscrit le dernier essai des siens, synonyme de bonus offensif. Photo IconSport
    Jack Maddocks a inscrit le dernier essai des siens, synonyme de bonus offensif. Photo IconSport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Troisième victoire consécutive pour les béarnais qui poursuivent leur remontée au classement, même si tout n’a pas été parfait face à Brive.

La Section continue d’avancer, et même d’avancer vite avec un deuxième succès bonifié consécutif, et quatorze points glanés lors des trois derniers matchs. Face à Brive, les Béarnais ont su s’appuyer sur un rideau défensif de fer avec seulement cinq plaquages manqués sur 124 tentés (96 % de réussite), deux beaux essais inscrits en première période et l’expérience de deux internationaux, Jack Maddocks et Dan Robson, pour inverser la pression dans un second acte peu maîtrisé et offrir un dernier temps fort aux Palois, avec un bonus offensif à la clé.

« Comptez sur moi pour être bien éclairant sur notre performance »

Ce constat fait, la satisfaction comptable n’a donc pas aveuglé le manager de la Section, Sébastien Piqueronies : « Heureusement que nous avons été très réalistes et émotionnellement stables pour mériter de l’emporter, sinon ça aurait pu être plus délicat […] Il faut être lucides et très humbles sur le bilan de ce match. Comptez sur moi pour être bien éclairant, ce lundi, sur notre performance. Notre conquête directe a été insuffisante pour le niveau Top 14 et notre rendement au sol n’est pas à la hauteur de nos standards et nos ambitions. Notre prestation rugbystique, dans beaucoup de compartiments, est totalement insuffisante pour être légitime ou en tout cas ne pas jouer la survie dans ce Top 14. Nous n’avons pas été capables d’avoir un match que l’on maîtrise de bout en bout. »

Il est évident que ce succès est frustrant, tant les hommes de Beka Gorgadze ont semblé au-dessus des Brivistes sur de nombreuses séquences du match, sans pour autant parvenir à prendre une avance confortable. Les Palois doivent donc se méfier d’un temps fort en trompe-l’œil à en croire un manager prudent, conscient que son équipe n’est pas encore assurée de se maintenir. « On a pris un peu d’avance sur certaines équipes mais nous continuons de baisser encore la tête car nous avons beaucoup de travail », enchérissait le capitaine Beka Gorgadze. Pourtant, cette Section peut quand même nourrir des motifs de satisfaction et semble avoir retenu les leçons d’un passé récent pour s’imposer même par vents contraires. Elle peut aussi se satisfaire des prestations de ses joueurs internationaux (Gorgadze, Manu, Maddocks et Robson) tout comme les montées en puissance de Laporte, Gailleton et Ruffenach. Des bonnes nouvelles alors que l’infirmerie devrait continuer de se vider rapidement, après le retour percutant de Roudil face à Brive.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?