Valence-Romans a retrouvé ses sensations

  • Le VRDR de Johann Authier a remis les pendules à l'heure face à Tarbes.
    Le VRDR de Johann Authier a remis les pendules à l'heure face à Tarbes. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Damiers ont repoussé les doutes qui commençaient à poindre. Ce succès bonifié remet le collectif dans le sens de la marche.

L’inquiétude était palpable chez les supporteurs avant la réception de Tarbes. Elle s’exprimait sur les réseaux sociaux. Les deux défaites consécutives à Albi et à domicile face à Dax avaient laissé des traces. Le syndrome de la saison dernière était dans tous les esprits. Les Drômois avaient vécu une fin de première partie de championnat calamiteuse avec quatre défaites d’affilée. Autre sujet d’interrogation, la réaction du groupe pour donner suite à l’annonce faite en début de semaine par la présidence du club, la séparation à l’amiable entre le club et le manager général Johann Authier. Le président Laurent Beaugiraud avait clarifié la situation en début de semaine : « C’est une décision commune et prise de manière bilatérale…réfléchie, pas épidermique…». Les Damiers ont rapidement mis fin aux doutes que certains pouvaient ressentir. Le collectif a retrouvé les valeurs qui lui collent à la peau, notamment, un état d’esprit irréprochable. Maître dans les duels et le combat, le pack a permis aux lignes arrière de montrer leur capacité à mettre de la vitesse et du liant dans le jeu. C’est un Johann Authier souriant et satisfait de la prestation du groupe qui s’est présenté en conférence de presse : « Ce succès bonifié obtenu avec la manière fait du bien… Je n’avais demandé qu’une seule chose à mes joueurs, montré un autre état d’esprit que face à Dax…quand on arrive à garder notre jeu rapide, on sait jouer au rugby ».

Alexis Armary le guide

Ce match avait une saveur particulière pour le capitaine drômois. Il avait été ménagé contre Dax. En amont, il s’est confié :« C’est un match qui me tenait à cœur…J’ai retrouvé de bonnes sensations. Je suis content d’être titulaire face à mon club formateur ». Pour son retour, Alexis Armary a été l’auteur d’une prestation majuscule. Le guide parfait qui a montré le chemin à suivre à ses coéquipiers. En bon capitaine, il gardait une bonne dose d’humilité et se projetait sur le prochain déplacement à Bourg-en-Bresse, un test grandeur nature face à un concurrent direct.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis RAVANELLO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?