International - Après leur nouvelle déroute face à l'Australie, les Gallois portés disparus

  • Les Gallois menaient largement avant de s'écrouler face aux Wallabies.
    Les Gallois menaient largement avant de s'écrouler face aux Wallabies. PA Images / Icon Sport
Publié le

Malgré une avance confortable, les hommes de Wayne Pivac ont fini par craquer en fin de rencontre, s’inclinant une troisième fois en quatre matchs en ce mois de novembre.

Dans un duel entre deux mauvais élèves de cette tournée d’automne, l’Australie a fait plier le pays de Galles en fin de rencontre. Avec une bonne entame et une nette domination (+21 à la 55e), les Gallois tenaient une victoire qui ne pouvait leur échapper. Due notamment aux essais de Morgan (doublé), Faletau et Dyer. Gareth Anscombe, titulaire à l’ouverture, a également performé au pied avec un six sur six, avant sa sortie sur blessure, remplacé par Rhys Priestland.

Mais passé la 55e, ce fut la débandade. Les Wallabys ont finalement fait plier leurs adversaires, qui ont fini par déjouer. Une révolte amorcée par Mark Nawaqanitawase, l’ailier de 22 ans, qui a fait parler la poudre à deux reprises (58e et 68e). Dépassé, le XV du Poireau a finalement rendu les armes, en raison de son indiscipline, avec notamment deux cartons jaunes pour le capitaine Justin Tipuric et le talonneur remplaçant Ryan Elias, ce dernier poussant l’arbitre à accorder un essai de pénalité. Revenus à deux points, les visiteurs ont asséné le coup de grâce par un essai de Lonergan (78e).

Une année décevante

Les Gallois terminent donc cette tournée par un bilan négatif. Car après une première défaite cinglante contre les All Blacks (55-23), ils avaient relevé la tête contre l’Argentine (20-13) avant de s’effondrer une nouvelle fois contre la Géorgie lors d’une défaite historique au Millennium (13-12). La défaite de ce samedi contre l’Australie est donc la troisième en quatre rencontres lors de cette tournée automnale pour un bilan global sur 2022 de trois victoires en douze rencontres.

Wayne Pivac, le sélectionneur, avait été particulièrement visé après la défaite contre les Lelos par l’ancien centre international Jamie Roberts : « Lors d’un test, seule compte la victoire, quelle que soit la manière. Cette année, nous avons perdu à domicile contre l’Italie et la Géorgie pour la première fois. Si nous voulons dîner à la meilleure table du rugby international, ce n’est pas acceptable. Si cela se produit maintenant, que pouvons-nous attendre de la Coupe du monde l’année prochaine ? »

Ce nouveau revers, ne devrait donc pas rassurer les supporters et difficile d’imaginer le sélectionneur se maintenir. Alors que le rugby gallois traverse une des pire période de son histoire, un retour de l’ex-sélectionneur, Warren Gatland, présent hier au stade, semble de plus en plus probable.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Ghyslain Le Roy
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?