Pro D2 - Grenoble veut franchir un palier lors du choc face à Biarritz

  • Après leur petite défaite face à Colomiers, les Isérois devront être plus ambitieux offensivement ce soir dans le match de gala face au Biarritz olympique.
    Après leur petite défaite face à Colomiers, les Isérois devront être plus ambitieux offensivement ce soir dans le match de gala face au Biarritz olympique. MIDI OLYMPIQUE - PATRICK DEREWIANY
Publié le

Pragmatiques jusqu'ici, les Isérois savent qu'il faudra hausser le niveau de performance dans une rencontre de gala face à Biarritz.

Pragmatique, le FCG vient de capitaliser quatre succès consécutifs suivis d’une très courte défaite (et donc bonifiée) à Colomiers. Et profite d’une dynamique positive. « Cela a créé une certaine émulation, apprécie l’entraîneur Nicolas Nadau. Tout le monde veut participer à chaque match, il y a une forme de confiance qui est créé par notre côté pragmatique. Nous avons ces derniers temps trouvé les clés pour gagner les matchs, dans les dernières minutes, les gagner de peu et résister. »

Les Grenoblois ont surtout réussi à verrouiller quelques succès qui leur auraient sûrement échappé la saison passée. « Nous sommes plus pragmatiques que la saison précédente, c’est une force de ce groupe-là, reconnaît le troisième ligne Antonin Berruyer. Mis à part à Oyonnax, nous restons dans le bras de fer à chaque match. Nous sommes en train de devenir pénibles à jouer. » Depuis qu’ils ont rectifié quelques soucis de discipline, les Isérois engrangent des points. Ils vont devoir confirmer cela dans un match de gala face au Biarritz olympique. « Nous sommes dans deux dynamiques un peu différentes, note Nicolas Nadau. Avec une équipe en face qui est très confortée dans son jeu offensif, qui marque énormément. Cette saison, nous avons rencontré toutes les formes de jeux et avons prouvé que nous étions capables de répondre défensivement. Maintenant, il faut que nous arrivions à être plus ambitieux offensivement. »

Un palier à franchir

Car si le FCG est une équipe qui a parfaitement su exploiter ses occasions de l’emporter, elle n’est pas encore complètement emballante sur le plan du contenu. D’ailleurs, les Isérois n’ont ainsi inscrit que dix-neuf essais, soit la moitié de ce qu’ont compilé leurs adversaires basques. Antonin Berruyer est conscient du manque : « Nous ne sommes pas du tout satisfaits des prestations offensives que l’on produit. Nous savons que nous pouvons et devons faire mieux. Même si jusqu’ici, nous sommes pragmatiques et cela nous réussit plutôt bien. » « Nous poussons les joueurs à être un peu plus ambitieux par moments, indique l’entraîneur Nicolas Nadau. Des leviers vont se débloquer par les joueurs, avec l’esprit d’initiative. Après, il ne faut pas leur reprocher ce côté pragmatique où comme à Colomiers nous revenons à 19 à 18 en espérant avoir une dernière pénalité. Ce pragmatisme est vraiment très fort dans notre équipe, c’est intéressant. »

Face au BO, le FCG passe un palier supplémentaire dans l’adversité au stade des Alpes. « Il faut marquer des points face à des concurrents directs, d’autant plus à domicile, martèle Antonin Berruyer. Nous jouons une équipe en tête dans pas mal de secteurs de jeu comme la mêlée. C’est un test. Et il faut hausser notre niveau de jeu pour continuer de performer. » Être meilleurs pour vaincre une équipe de haut de tableau. « Sans se cacher, nous sommes très heureux de la place occupée aujourd’hui, nous voulons la garder, souligne Nicolas Nadau. Et être un peu plus ambitieux en termes de jeu. Ce sont ces matchs-là qui doivent nous débloquer, nous donner confiance, qui doivent créer de la tension positive. On sent que tous les joueurs ont envie d’être sur la feuille de match, c’est très très bien. L’équipe est compétitrice. Mais pour battre ces équipes-là, il faut monter d’un cran.  Hausser le niveau, pour garder un même rythme !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?