Top 14 - Bayonne : Héguy en tête de proue

  • Bayonne : Héguy en tête de proue
    Bayonne : Héguy en tête de proue Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Bonnes et mauvaises nouvelles s’entrechoquent : grave blessure de Germain, arrivée d’Iturria la saison prochaine, prolongation d'Héguy. À l’heure de la mobilisation face à Lyon.

La première bonne nouvelle de la semaine pour Bayonne a été le retour à la maison d’Arthur Iturria. Retour aux sources comme le dit son nom en basque. Et la deuxième, la prolongation de deux ans du contrat de Baptiste Héguy, enfant de l’Aviron. La volonté du club de réintégrer ses meilleurs joueurs éparpillés dans l’Hexagone n’est plus une utopie. Quand Philippe Tayeb parlait de son désir de faire revenir, par exemple, Charles Ollivon en fin de carrière, ce n’étaient pas des paroles en l’air. Aujourd’hui, l’arrivée la saison prochaine du troisième ligne de Clermont, formé au club, donne du corps à son projet. Et le souhait de garder ses pépites est un autre geste tangible. "Nous voulons réussir à garder nos talents et faire revenir les anciens. Je crois que la signature d’Arthur est un message fort", déclarait Philippe Tayeb sur Rugbyrama.fr cette semaine. "Ce qui était important, déjà, était de faire prolonger tous nos joueurs. Au moment où je vous parle, c’est fait pour 90 % d’entre eux. L’objectif, à terme, est d’avoir 60 à 70 % de joueurs formés au club ou issus du territoire", rajoutait le président.

Une saison charnière

Baptiste Héguy est de ceux-là. L’un des plus doués aussi. Le troisième ligne, qui a toujours porté haut les mêmes couleurs, est incontournable depuis cinq saisons. Tout juste 24 ans mais deux titres de champion de France de Pro D2 et une présence forte dans le XV de l’Aviron. Gabarit imposant (1,96 m pour 108 kg), véritable technicien de la touche, grand abattage, ses qualités se sont aussi exprimées en Top 14 qu’il rêvait de retrouver. Mais surtout avec son club. Tout le monde est gagnant. "Il y a un beau projet qui se met en place et j’ai envie d’y participer, affirme-t-il. Je sens, qu’avec ce club, une aventure commence. J’avais envie de m’inscrire dans ce projet." Malgré la concurrence qui arrive à son poste… "Des joueurs de mon profil, il n’y en avait pas forcément. Maintenant, il y en aura un qui aura une belle carte de visite…", dit-il en souriant, à l’adresse du Clermontois qu’il n’a pas connu à l’Aviron, étant de quatre ans son cadet. Si l’aventure commence, elle ne se poursuivra que si le club se stabilise en Top 14. La présente saison est charnière. "Il faut déjà se maintenir cette année, avance Baptiste Héguy, mais ensuite, avec ce projet et tout ce qui est mis en place, l’objectif est de pouvoir viser plus haut."

L’environnement est désormais favorable (stade, centre d’entraînement, infrastructures), le décor est planté pour que l’Aviron devienne attractif. "A partir de là, on peut aller récupérer nos joueurs talentueux qui font le bonheur d’autres clubs", espère Philippe Tayeb. Et ils sont nombreux : Ollivon, Etrillard, Luc (Toulon), Usarraga, Laveau (Castres), Tisseron (Montpellier), Tiberghien (Clermont), M. Spring, Chouzenoux (Racing), Ducat (Pau), Lachaise et Garcia (Bordeaux-Bègles).

Mais l’heure est d’abord aux préoccupations immédiates. Lyon débarque. "Derrière, ça pousse fort, s’inquiète le troisième ligne. Cela va se jouer jusqu’au dernier moment. Nous ne sommes pas à l’abri de coups durs comme la blessure de Gaëtan. Il faut rester invaincu à Jean-Dauger. On ne se le dit pas entre nous mais si on y arrive, ce sera un grand pas vers le maintien." La seule mission pour l’instant.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?