Top 14 - Un « match de phase finale » pour Clermont contre le MHR

  • Étienne Falgoux, ici à gauche aux côtés de Yohan Beheregaray, veut regarder de l’avant avant la réception du MHR. Photo Icon Sport
    Étienne Falgoux, ici à gauche aux côtés de Yohan Beheregaray, veut regarder de l’avant avant la réception du MHR. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’ASM n’a plus gagné depuis quatre matchs et doit retrouver le sourire pour s’éviter une crise. Étienne Falgoux en est conscient, lui qui retrouvera sa place de titulaire, ce samedi.

Clermont veut regarder devant. Après les fantomatiques prestations contre Bayonne et le Racing 92, l’ASM n’a plus vraiment le choix. L’expression d’une rencontre à double tranchant n’a d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom pour les Jaunards cette saison. Le hasard du calendrier a donné aux Auvergnats le privilège de recevoir le champion de France montpelliérain, victorieux de Toulon à Mayol et de Bayonne à quatorze. Dans ce contexte, les mots de Jono Gibbes ont été "simples et directs" pour préparer la venue des Cistes, selon les dires d’Étienne Falgoux. "On s’est dit qu’il fallait retrouver de l’allant et de l’ambition dans notre jeu. Cette venue du champion de France est très intéressante pour nous, c’est clairement un match de phase finale en décembre ! Mais peu importe l’équipe en face, on doit retrouver du caractère", annonce le pilier gauche. Si l’ASM est dans une spirale négative, les Montferrandais seraient bien inspirés d’imiter leur opposant du week-end. Les Montpelliérains avaient en effet perdu quatre fois d’affilée en octobre avant de remettre les pendules à l’heure à Toulon. "Tout le groupe veut basculer dans une phase positive. C’est tout bête, mais une victoire peut résoudre beaucoup de problèmes que l’on a en ce moment. D’autant plus qu’on enchaîne avec la coupe d’Europe et il faudra rentrer dans cette compétition. Le match de ce week-end est vital pour nous", poursuit l’Auvergnat, toujours revanchard de la défaite contre l’Aviron. "C’est un choix de l’entraîneur, je le respecte, on n’a pas eu de discussion par rapport à cela." Le numéro 1 clermontois s’attendait légitimement à disputer la rencontre face au Racing 92 mais le gaucher a été préservé au profit de Giorgi Beria et Daniel Bibi Biziwu.

Un duel stratégique face à Haouas

Ce week-end, le natif de Besse sera bien titulaire à la pile avec la ferme envie de laver l’affront des deux derniers revers clermontois. "J’ai des fourmis dans les jambes mais j’ai surtout envie de rattraper cette défaite contre Bayonne à domicile. C’est très important de se remettre la tête à l’endroit, pour nous et le public", s’impatiente le gaucher qui devrait affronter Mohamed Haouas en mêlée fermée. Un défi supplémentaire pour Étienne Falgoux qui a bien analysé le solide montpelliérain. "Bien sûr qu’on espère avoir les clés pour faire déjouer cette première ligne ! Mais je ne vais pas vous le dire sinon ce sera publié dans le journal (rires) ", plaisante avec ruse le Clermontois qui n’a qu’une envie : en découdre et faire revenir le soleil dans la grisaille auvergnate.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?