L’opinion du Midol : Damian le timide

  • Damian Penaud lors du match face à Montpellier
    Damian Penaud lors du match face à Montpellier Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les caméras avaient braqué leurs objectifs sur l’ailier clermontois. Dès l’entrée des joueurs sur la froide pelouse du Michelin, Damian Penaud était scruté par les 14 000 spectateurs chaudement vêtus. Meilleur joueur de l’Autumn Nations Series, courtisé par l’Europe du rugby, le Corrézien de naissance était attendu pour réchauffer une Auvergne rafraîchie par l’approche de Noël et, surtout, par la baisse de régime de l’ASM ces dernières semaines. En première période, Damian Penaud a surtout levé les bras et décroché son protège-dents jaune pour pester contre les décisions de M. Pearce… ou les en-avants de ses coéquipiers. Le froid avait glacé les intentions de jeu clermontoises et c’est donc en toute logique que l’ailier international paraissait très frustré, dénué de sa folie naturelle qui fait de lui un être à part. S’il a fait frissonner les aficionados auvergnats sur deux ou trois courses en travers, Damian Penaud s’est pour la première fois montré trop timide pour électriser une après-midi quasi hivernale. Pire, le fils d’Alain Penaud, présent au milieu des sièges bleus du Michelin, s’est rendu coupable malgré lui d’une cagade, envoyant Bridge à son premier essai. D’habitude si décisif, le Clermontois a admis sa « faute » même si l’action partait de bien plus loin. Alors que l’idole des jeunes auvergnats se dit toujours en réflexion quant à son futur, Damian Penaud aura sans doute du feu dans les jambes pour percer les golgoths sud-africains et vaincre sa timidité brutale. 

Clément Labonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?