Pro D2 - Séries en cours pour le Biarritz olympique

  • Les Biarrots de Barnabé Couilloud ont réussi à accrocher le match nul à Grenoble.
    Les Biarrots de Barnabé Couilloud ont réussi à accrocher le match nul à Grenoble. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Biarritz à défaut d’avoir réussi le K.-O. en première période, les Biarrots ont décroché un nul qui les laisse dans une dynamique positive.

Depuis près de cinq ans, les Biarrots n’ont plus connu la défaite face aux Isérois. Leur dernier revers remonte à avril 2018 (33-26) lors d’un match de barrage disputé au stade des Alpes. Depuis, le BO a enchaîné six matchs sans défaite face au FCG, soit quatre victoires et deux nuls obtenus en Isère, sur le même score de 13 à 13, en février 2020 et ce dernier vendredi. La série continue et ce n’est pas la seule puisqu’en assurant le partage avec Grenoble, Biarritz reste sur une suite de quatre matchs sans défaite débutée il y a un mois face à Aurillac. De quoi satisfaire Shaun Sowerby : « Notre effectif a beaucoup évolué et il nous a fallu du temps pour trouver de la cohésion et de la stabilité dans notre jeu. Maintenant, nous devons travailler sur la précision ».

Tel un combat de boxe

En soulignant cet axe de développement l’entraîneur biarrot pointe un défaut mis en exergue en Isère : « Les deux équipes ont livré un match de grande intensité. Au final, le partage est juste. Même si nous pouvons avoir quelques regrets, je suis fier de mes joueurs. L’envie était là mais il y a eu beaucoup d’erreurs. Nous avons pêché sur des détails et Grenoble nous a mis en difficulté ». Shaun Sowerby avance la comparaison avec un combat de boxe dans lequel les deux adversaires se sont rendus coup pour coup. Biarritz aurait pu réussir le K.-O. : « En fin de première période, nous menons 13 à 6 et nous avons une grosse occasion pour faire basculer le match mais nous n’avons pas su scorer ». Ilian Perraux reprend l’argument : « Prendre deux points reste une bonne opération dans un match au cours duquel nous avons réussi une bonne première mi-temps avant d’être dominés en seconde. Nous n’avons pas su gérer le score, peut-être parce que nous avons manqué d’ambition dans notre jeu. C’est un axe de progression ».

Les deux points rapportés de l’Isère permettent au BO de conforter sa place de dauphin et si l’écart s’est un peu creusé avec Oyonnax, cela ne trouble pas Shaun Sowerby : « Nous avons notre parcours avec l‘objectif d’être à notre meilleur niveau au printemps ».

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?