L’indiscipline plombe les Palois sur la pelouse de Castres

  • L’indiscipline plombe les Palois sur la pelouse de Castres
    L’indiscipline plombe les Palois sur la pelouse de Castres Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La Section paloise a été punie en toute fin de match alors que la victoire lui tendait les bras.La faute à un manque de discipline.

Les Palois ont cru tenir un quatrième succès de rang en Top 14, ce qui n’est plus arrivé à la formation béarnaise depuis 2018. Ils ont touché du doigt leur deuxième victoire à l’extérieur de la saison avant qu’elle ne leur échappe dans les dernières secondes, sur une nouvelle pénalité en faveur des Castrais qui décidaient de jouer une penaltouche plutôt que d’assurer un match nul. Les hommes de Sébastien Piqueronies ont été punis à la dernière minute de leur indiscipline chronique, concédant treize pénalités alors que leurs adversaires n’ont été sanctionnés que six fois sur l’ensemble de la rencontre. Une indiscipline qui n’a pas permis aux Béarnais de mettre définitivement à terre les Tarnais dans le second acte alors qu’il ne manquait que l’estocade.

Le talonneur Lucas Rey faisait le même constat sans desserrer la mâchoire tellement la frustration était grande : «Nous sommes déçus du résultat car nous sommes dans le match pendant 78 minutes, mais nous avons eu des problèmes de discipline en deuxième mi-temps, offrant ainsi des munitions gratuites à un adversaire qui est fort devant, donc on sait, à partir de là que ça va être compliqué. Cette indiscipline nous coûte le match.» Face à Brive, les Palois avaient déjà commis beaucoup de trop de fautes (treize aussi) mais ils étaient parvenus à ne pas se faire piéger. Face au finaliste du dernier Top 14, le retour de bâton a été cruel car les hommes de Sébastien Piqueronies étaient parvenus à soutenir les chocs imposés par les Castrais en début de rencontre. Ils avaient aussi réussi à ne pas subir la pression voulue par les Tarnais avec une ribambelle de chandelles. Enfin, ils avaient été solides défensivement, repoussant tous les assauts tarnais jusqu’à cette dernière pénaltouche, puisque l’essai encaissé en première période venait d’une interception de Filipo Nakosi. Tout était presque parfait, sauf cette accumulation de fautes, notamment dans un second acte où ils prenaient l’avantage sans pouvoir creuser un écart suffisamment conséquent.

La belle série paloise s’est donc arrêtée, malgré un point de bonus défensif qui permet néanmoins de maintenir une dynamique plutôt positive (seize points lors des cinq derniers matchs), même si ce match devrait laisser des regrets.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?