Champions Cup - L’EPCR a-t-il une dent contre Castres ?

  • LE CO a joué 93 matchs en coupe d'Europe
    LE CO a joué 93 matchs en coupe d'Europe Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Tarnais, qui joueront leur match samedi à 21 heures, s’estiment lésés par la concurrence du quart de finale des bleus du foot.

Surtout, ne pas se tromper. Le VRAI France - Angleterre, celui qui compte vraiment, aura lieu à 21 heures et pas au Qatar, mais bel et bien à Castres, sous-Préfecture du Tarn, dans l’enceinte de Pierre-Fabre, où les Bleus (et Blancs !) du CO accueilleront les Anglais d’Exeter. Voilà l’axe de communication choisi par les Tarnais du Castres olympique pour digérer l’amère pilule de voir leur match de Champions Cup programmé quasiment en même temps que le quart de finale de Coupe du monde joué au Qatar par l’équipe de France de football. Il vaut mieux en rire. Car sitôt la qualification des Bleus de Didier Deschamps, les dirigeants du CO ont fait les démarches nécessaires pour inciter l’EPCR, la structure organisatrice de la compétition, à reprogrammer leur rencontre, bien conscients du malheureux télescopage entre les deux sports.

Un passif entre CO et EPCR

Malheureusement pour les Tarnais et l’affluence au stade, l’EPCR a choisi de ne pas accéder à leur demande maintenant de fait la rencontre et condamnant les supporters à faire un choix cornélien entre ballon rond et ovale. Inutile de préciser que cette décision a provoqué l’ire des Castrais, au premier rang desquels Pierre-Henry Broncan qui n’oublie pas le « passif » entre l’EPCR et son équipe : « L’EPCR ne nous respecte pas. Le CO a fait une très bonne campagne européenne la saison dernière, avant d’être éliminé sportivement en étant le seul club à avoir joué tous les matchs alors que des concurrents ont obtenu des points sans aller sur le terrain. Là, on a demandé à décaler l’horaire de notre rencontre pour ne pas être en concurrence avec le quart de finale de football France - Angleterre et à nouveau nous ne sommes pas respectés. Je pense que si cette demande avait émané d’un autre club européen de haut niveau, le match aurait été décalé. C’est se moquer du club et de la ville de Castres. »

Au vrai, il n’y a pas de « Castres bashing » au sein de l’EPCR. L’instance dirigeante de la compétition européenne rejette par principe toute demande de report de matchs émanant des clubs. N’empêche, le manager tarnais exhorte son adversaire à ne pas venir à Castres pour faire de la figuration samedi soir : « Exeter a intérêt à bien se préparer parce que nous allons être très énervés samedi soir. Je veux que mon équipe fasse un très gros match. » Dont acte. D. B.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?