Transferts : Marchant, Simmonds, Willis... Les Anglais font le marché

  • Jack Willis (Toulouse), face à Perpignan.
    Jack Willis (Toulouse), face à Perpignan. MIDI OLYMPIQUE - PATRICK DEREWIANY
Publié le

Les internationaux anglais n’avaient jamais autant débarqué en force dans le championnat de France. Entre contexte financier tendu et opportunités de carrière, leurs arrivées se multiplient.

Jamais les joueurs anglais n’ont autant été à la mode en Top 14. C’est vrai ces dernières semaines après les mises en liquidation judiciaire de Worcester et des Wasps, qui en ont placé beaucoup sur le marché. Le troisième ligne Brad Shields (31 ans ; 8 sélections) et l’ailier Ali Crossdale (24 ans) ont rejoint Perpignan ; le demi de mêlée Dan Robson (30 ans ; 16 sélections) a signé à Pau ; le pilier Biyi Alo (28 ans) s’est engagé au Racing ; l’ailier Paolo Odogwu (25 ans) a choisi le Stade français ; le troisième Jack Willis (25 ans ; 6 sélections) a débarqué à Toulouse quand son frère Tom (23 ans) a renforcé l’Union Bordeaux-Bègles. Voici les principaux coups concernant les jokers médicaux ou joueurs additionnels, jusqu’à la fin de saison. Mais ceci se vérifie aussi pour l’exercice à venir. Y a-t-il un effet Zach Mercer (25 ans ; 2 sélections), excellent à Montpellier depuis l’été 2021 ? Lui, qui a de fortes chances de disputer le prochain Mondial, va retourner dans son pays, Gloucester ayant déjà confirmé son recrutement. Mais il sera remplacé dans l’Hérault par son compatriote Sam Simmonds (28 ans ; 19 sélections), champion d’Europe avec Exeter et qui était de la dernière tournée des Lions britanniques et irlandais.

Salary Cap et éligibilité

Toujours au MHR, Simmonds sera accompagné par un autre international des Chiefs, le talonneur Luke Cowan-Dickie (43 sélections). Et le Stade français a officialisé cette semaine une information révélée dans ces colonnes en octobre : la signature du trois-quarts centre des Harlequins Joe Marchant (26 ans ; 13 sélections), considéré comme un des meilleurs joueurs outre-Manche. Comment expliquer ces arrivées ? D’abord par la baisse constante du salary cap en Angleterre, plus bas qu’en France, qui permet à ces garçons aux CV reluisants de viser des salaires plus élevés en Top 14. Ensuite, devant la concurrence plus accrue du Japon, de nombreuses stars sudistes préfèrent filer dans le championnat nippon, les dirigeants français se tournant donc plus aisément vers des éléments anglais afin de viser de grosses pointures étrangères. Enfin, si une exception a déjà récemment été faite face aux situations de Worcester et des Wasps, la Fédération (RFU) pourrait s’adapter et continuer à assouplir ses règles d’éligibilité pour la sélection nationale. Jusque-là, il était impossible de prétendre au XV de la Rose en jouant à l’étranger. Reste à connaître la position du successeur d’Eddie Jones sur le sujet.

Willis et Robson, seulement une pige ?

C’est une des raisons pour lesquelles la question d’une prolongation des piges précédemment citées va rapidement se poser. Ali Crossdale possède par exemple une option pour une année supplémentaire dans son contrat à l’Usap. À peine débarqué à Toulouse, Jack Willis, qui a disputé la dernière tournée d’automne, a aussi déclaré lors de sa première prise de parole dans Midi Olympique la semaine dernière : "Je pense que j’aimerais rester ici. Il faut voir comment ça se passe. Tout a changé si vite ces dernières semaines. On verra s’il y a une option pour prolonger l’aventure ici et on l’étudiera si c’est le cas." En interne, son intégration sportive et humaine a en tout cas impressionné. Si la possibilité existe, il pourrait compenser le départ de Selevasio Tolofua à Toulon, sachant qu’Alban Placines et Rynhardt Elstadt sont aussi en fin de contrat, le nom du Springbok circulant dans plusieurs écuries de Top 14. Des échanges ont déjà eu lieu entre ces deux joueurs et les décideurs toulousains. L’Union Bordeaux-Bègles cherche également à densifier sa troisième ligne et la présence au club de Tom Willis peut être une opportunité intéressante si les volontés sont communes. Idem pour Dan Robson à Pau, dont la prestation à Castres dimanche dernier, n’est pas passée inaperçue. Lorsqu’on lui a demandé mardi s’il comptait s’inscrire sur du long terme, il a ainsi répondu : "Absolument. C’est un grand changement mais je me sens très bien ici depuis mon arrivée. J’ai eu une chance extraordinaire de pouvoir trouver une place en Top 14."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
EN DEUX Il y a 1 mois Le 12/12/2022 à 12:41

Pourquoi pas Mais ces intégrations ne doivent pas se faire au détriment de nos meilleurs joueurs.
Pour évoquer la Section, nous avons été nombreux à nous étonner du faible temps de jeu de l'excellentissime Clovis Le BAIL qui a enchainé plusieurs superbes saisons alors que DAUBAGNA jouait beaucoup moins..
LE BAIL celui de la Section ne l'oublions pas était sur le banc de l'Equipe de France victorieuse au Stade de France contre les Blacks comme 3ème demi de mêlée c'est dire sa valeur aux yeux de Galthié.
Quel est le dessein du Fin très fin PIQUERONIES ? pour ce poste. Acheter à l'extérieur à l'occasion d'Un Black Friday british n'est pas spécialement dans sa philosophie..
Dans quelle rotation peut entrer ROBSON ? d'autant que reste le Jeune Demi qui cire le banc malgré son niveau et sa combattivité naturel...Le petit gars venu de Loire Atlantique il y a qq saisons.
La vraie Question est un éventuel Choix entre LE BAIL et DAUBAGNA Y a t'il eu une promesse lors du renouvellement de DAUBAGNA ? Reste qu'une "FUMAT" parce qu'il a été formé au club n'est pas une bonne idée...Pas plus que de conserver COLOMBET bon joueur de Jeu à 7 mais qui à chaque match nous coute des points par excès d'impétuosité , de précipitation, maladresse