Dans le sillage de Ponpon, Colomiers décroche le gros lot

  • Dans le sillage de Ponpon, Colomiers décroche le gros lot
    Dans le sillage de Ponpon, Colomiers décroche le gros lot Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Dans le sillage d'un paquet d'avants dominateur en touche, les Columérins ont pu compter sur Wael Ponpon pour conclure deux fois.

On ferait difficilement homme plus providentiel. Sous les yeux du sélectionneur Fabien Galthié, qui en avait fait un partenaire d’entraînement du XV de France lors de la préparation du Tournoi 2021, le troisième ligne Waël Ponpon a occupé une place essentielle dans ce troisième succès à l’extérieur obtenu par son équipe, en plantant les deux clous qui ont refermé le cercueil des Massicois. Les Franciliens s’étaient donné un premier espoir en fin de première mi-temps, en limitant l’étendue de leurs insuffisances défensives par un essai sur le gong. Revenus à seulement dix points (7-10), tous leurs changements opérés à la mi-temps devaient les ragaillardir immédiatement. Et dès l’entame du deuxième acte, après seulement deux minutes de jeu, le "Ponpon" est sorti de sa ligne offensive pour percer sur vingt mètres et renvoyer les Massicois dans leur retard plus conséquent. Ces derniers sont encore revenus dans le match et quand leur jeune troisième ligne Andy Timo a conclu une action foldingue de deux minutes - deux pertes de balles de part et d’autre - Massy semblait avoir complètement renversé la tendance (21-24). C’est le moment que choisit Ponpon pour sortir une deuxième fois de sa boîte et clore définitivement les débats, en inscrivant un essai à la fin d’une action symbolique des rapports de force qui ont soutenu cette confrontation assez débridée.

Performance en touche

Cet essai est parti d’une perte de balle en touche francilienne, et des pertes de balle en touche, les Massicois en ont déploré une dizaine. «On les a bien lus, on avait bien travaillé», dira Waël Ponpon. Mais il se trouve qu’à force de volonté défensive, Massy est parvenu à récupérer la balle dans le jeu courant à cinq mètres de sa ligne, une balle reperdue ensuite au contact, et qui filera jusqu’à Ponpon pour sa deuxième réalisation personnelle. «Il y aurait beaucoup à dire sur ce match, et notamment sur notre défense, jugera l’entraîneur Julien Saraute. Mais notre paquet d’avants a réalisé une très belle prestation pour contenir le jeu massicois, et Waël a vraiment sorti une grosse performance. Cette conquête columérine qui semblait un peu vacillante, s’est complètement affirmée à Massy. Elle a permis de dépasser la problématique d’une ligne de trois-quarts approximative posée au démarrage par la sortie prématurée du centre Paul Pimienta, touché au biceps dès la 12e minute. Le staff columérin ayant opté pour un banc de remplaçants à seulement deux arrières, il avait fallu tout réorganiser. Parfois, cette nouvelle combinaison a trouvé sa carburation. En défense, elle a montré ses limites. Mais toujours ou presque, le paquet d’avants columérin a rattrapé ce qu’il y avait à rattraper.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?