Champions Cup - Willis, la bonne pioche de l'UBB

  • Champions Cup - Willis, la bonne pioche de l'UBB
    Champions Cup - Willis, la bonne pioche de l'UBB PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Arrivé des Wasps il y a quelques semaines, le puissant troisième ligne anglais a été précieux face à Gloucester. Tom Willis a tout de la bonne pioche…

Avant le début de la rencontre, on a voulu interroger nos confrères anglais au sujet des frères Willis, histoire de savoir les deux anciens joueurs des Wasps reproduisait l’étrange schéma des jumeaux Curry. Vous savez, Tom et Ben… De l’autre côté de la Manche, tout le monde (sauf Eddie Jones, de toute évidence) s’accorde à dire que le meilleur des deux n’est pas celui qui compte le plus grand nombre de sélections avec le XV de la Rose (Tom), mais bien l’autre, Ben, qui a inscrit son (pré) nom dans l’histoire du club des Sharks en devenant le plus jeune joueur à 100 matchs de Premiership.

Bref ! Revenons-en à nos Willis : alors, c’est qui le plus fort ? Jack le Toulousain ou Tom le Girondin ? "Je dois admettre que Jack a encore un peu d’avance sur son frère, mais il est également plus vieux de trois ans. Tom possède un potentiel assez impressionnant, vous allez voir que c’est un très bon numéro huit." Pour tout vous dire, on s’est assez rapidement rangé derrière l’avis de notre confrère. Le tableau d’affichage du Kingsholm Stadium n’affichait pas encore la deuxième minute que le colosse anglais arrachait son premier ballon des bras d’un de ses adversaires après le premier lancer en touche de Gloucester. Une poignée de secondes plus tard, le pilier Sipili Falatea traversait l’alignement et plongeait dans l’en-but.

Laïrle : "C’est un vrai numéro huit"

À l’issue du match, et malgré la déception inhérente à la défaite, son entraîneur des avants Julien Laïrle ne pouvait que reconnaître la prestation de sa dernière recrue : "C’est un vrai numéro huit. Il trie très bien les ballons, il est dominant physiquement, il nous amène de la vitesse." Il a effectivement souvent trouvé de l’avancée sur ses prises de balles et s’est surtout montré sécurisant derrière son pack, même quand celui-ci fut dangereusement chahuté aux alentours de la 15e minute : contrôle de balle, départ, et gain de plus de quinze mètres qui donna de l’air à son équipe. On l’a aussi vu effectuer quelques contre-rucks autoritaires, dont un annihila une occasion d’essai des Cherry and Whites. On l’a aussi vu très impliqué humainement, haranguant ses coéquipiers ou les félicitant à chaque bonne action. Bref, au vu de la situation encore fragile de l’UBB après des semaines houleuses, l’arrivée du cadet des frères Willis semble être une excellente nouvelle : "On a fait une belle pioche", conclura Laïrle. Tout à fait d’accord. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?