Champions Cup - Anthony Jelonch après le match face au Munster : « C’est un succès référence »

  • Fer de lance de son équipe et énorme dans le secteur défensif, Anthony Jelonch a été décisif ce dimanche.
    Fer de lance de son équipe et énorme dans le secteur défensif, Anthony Jelonch a été décisif ce dimanche. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Fer de lance de son équipe et énorme dans le secteur défensif, Anthony Jelonch a été décisif ce dimanche.

Qu’avez-vous pensé de cet immense bras de fer ?

On s’y attendait. On savait que ça allait taper très fort, que nos adversaires étaient revanchards par rapport aux deux dernières saisons. On a mis les ingrédients pour battre cette équipe du Munster. On n’est pas bien entré dans ce match mais j’ai senti, au fur et à mesure des minutes, qu’on était de mieux en mieux. À la fin, cette victoire va vraiment faire du bien à tout le groupe. C’est un succès référence cette saison à l’extérieur.

Comment avez-vous pris le dessus après vingt minutes ?

Ils dominaient mais n’ont pas marqué beaucoup de points, juste ce premier essai. Mais nous aussi avons réussi à inscrire un essai sur une de nos seules actions dans leurs 22 mètres en première mi-temps. Je crois que, petit à petit, l’équipe a su maîtriser le match et ensuite garder l’avance au score.

À titre personnel, vous avez sonné la révolte en assénant quelques plaquages terribles…

Il est vrai que, pour certains, on s’était dit qu’on devait montrer l’exemple pour plaquer et cogner fort. C’était indispensable pour espérer gagner ici. Je crois que tout le monde a mis ce qu’il fallait dans ce secteur. C’était un bonheur de défendre avec tous ces mecs à côté. La victoire est là, c’est le principal.

Sentiez-vous la pression de ce fameux stade de Thomond Park ?

L’ambiance était incroyable. Les supporters ont poussé derrière leur équipe jusqu’à la fin. Mais, même dans les dernières minutes, nous sommes parvenus à mettre l’intensité nécessaire pour gagner des ballons importants. Je pense à Jack (Willis) une première fois, puis Manny (Meafou) une deuxième. L’équipe a su s’en sortir. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?