Pro D2 - Offrir une belle sortie à Manny Edmonds face à Nevers

  • Arrivé cet été d’Oyonnax, Manny Edmonds quittera le SU Agen avec qui il s’était engagé jusqu’en 2025. Ses joueurs espèrent lui rendre hommage à Nevers.
    Arrivé cet été d’Oyonnax, Manny Edmonds quittera le SU Agen avec qui il s’était engagé jusqu’en 2025. Ses joueurs espèrent lui rendre hommage à Nevers. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrivé cet été d’Oyonnax, Manny Edmonds quittera le SU Agen avec qui il s’était engagé jusqu’en 2025. Ses joueurs espèrent lui rendre hommage à Nevers.

Il y a un an, quasiment jour pour jour, le SUA était allé à Nevers pour gagner. Ce qui n’avait pas plu à Xavier Péméja qui n’avait manqué de le faire savoir à l’issue de la rencontre. Agen avait pris une leçon (41-8). Un an plus tard, les dynamiques se sont un peu inversées, même si les Agenais connaissent une période creuse. Ils restent dans le top 6. Et après une nouvelle défaite contre Béziers à la maison, les gars de Goutta n’ont d’autre solution que d’aller chercher des points dans la Nièvre. Ce qui ne sera pas une mince affaire.

"Il faut faire preuve de révolte. À titre personnel, c’est ce qui m’anime" confirme en tout cas Martin Devergie, qui sait très bien à quel point il est difficile de gagner au Pré-Fleuri. Le solide numéro 8 pourra compter sur le retour de plusieurs leaders tels que Vincent Farré, Arnaud Duputs, Antoine Erbani ou encore Timilaï Rokoduru. Mais surtout, tout ce beau monde veut rendre hommage à Manny Edmonds.

Le retour des cadres

Entraîneur très apprécié par son vestiaire, l’ancien ouvreur rentrera en Catalogne après cette rencontre et délaissera la casquette bleue et blanche vissée sur sa tête depuis cet été.

Son ancien capitaine, Bernard Goutta, espère que ses joueurs sauront lui offrir une belle sortie : "Nous avons fait de très bons entraînements cette semaine. Maintenant, Nevers c’est très costaud. Pour Manny, nous devons rendre une belle copie." Au-delà de la dernière de son entraîneur, Agen doit une revanche à ses supporters. Parce que les deux défaites à Armandie ont fait mal aux têtes. Une ultime désillusion ferait encore plus tâche au moment d’aborder cette trêve de Noël.

C’est pourquoi Goutta a décidé de remettre ses forces vives sur le terrain. Histoire d’amener du leadership, de la sérénité et une certaine structure à son jeune groupe. "Nous sommes un peu dans la même situation qu’à la fin du premier bloc où nous n’avions pas le choix que de gagner à Rouen", estime l’homme fort du SUA. Il n’a plus qu’à espérer pour son groupe pareil dénouement.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?