Champions Cup - ASM Clermont : Newsome, un Australien dans la ville

  • L’arrière australien, Alex Newsome, est l’une des bonnes pioches du dernier recrutement clermontois.
    L’arrière australien, Alex Newsome, est l’une des bonnes pioches du dernier recrutement clermontois. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Tout juste revenu à la compétition, Alex Newsome a prouvé qu’il était l’arrière numéro 1 de Clermont face aux Stormers. L’Australien s’est parfaitement acclimaté à l’Auvergne et sa fraîcheur.

"Il fait aussi froid à Toulouse ? On n’est pas les seuls, ça me rassure (rires) !" Contacté par téléphone depuis la ville rose, où Midi Olympique imprime ses journaux, Alex Newsome avait sans doute besoin de réconfort. C’est que l’Australien n’a jamais vu de neige, ni encaissé de températures négatives de sa vie. "Je suis allé au sommet du Puy-de-Dôme avec ma compagne dimanche dernier. Tout était recouvert de neige, c’était fun ! Mais j’ai aussi appris à conduire sur des routes glissantes pour venir à l’entraînement !" plaisante à nouveau l’arrière clermontois. Si l’ancien joueur des Waratahs doit encore apprivoiser le climat auvergnat, la recrue clermontoise a déjà pris ses marques dans l’effectif jaune et bleu. Et de quelle manière. Malgré une déchirure au mollet qui l’a éloigné des terrains pendant deux mois, Alex Newsome est instantanément devenu l’arrière titulaire de l’ASM. En seulement sept matchs joués, l’Australien n’a jamais été remplaçant et n’a connu que deux défaites (Stade français et Toulon). Face aux Stormers, il a également été le plus en vue, avec 78 mètres parcourus ballon en main (meilleur total sur le match), un franchissement et un essai en coin. De quoi faire de Newsome un nouveau facteur X de Clermont ? L’arrière préfère en rire, une nouvelle fois. "Non non ! C’est vrai que j’ai été chanceux de participer aux grosses victoires de l’ASM cette saison. J’ai eu l’habitude de jouer contre les Stormers et je n’ai pas été surpris par leur intensité. Mais en seconde période nous les avons bien mis sous pression. Le défi pour nous maintenant sera d’être aussi performant à la maison qu’à l’extérieur" poursuit l’Australien qui se sent adopté par le public auvergnat. À l’issue d’une victoire face à Lyon, en octobre dernier, Newsome avait déjà partagé une bière avec un supporter. La semaine passée, il a laissé éclater sa passion vers les quatre tribunes du Michelin. "Quand j’étais jeune, je n’ai pas assez embrassé le soutien du public. Avec l’âge, je me dis que je dois plus en profiter, surtout dans ce stade. C’est la meilleure ambiance que je n’ai jamais connue." Des mots forts pour celui qui devient tranquillement l’un des leaders de l’attaque auvergnate.

Newsome, nouveau cadre

Car la ligne de trois-quarts auvergnate commence à se rajeunir. Samuel Ezeala et Cheikh Tiberghien ont notamment gagné en temps de jeu cette saison, et ce dernier s’est chargé de couvrir les lignes arrières clermontoises pendant l’absence de Newsome. À vingt-sept ans, l’ancien pensionnaire des Waratahs parfait son français pour conseiller au mieux ses jeunes coéquipiers. "Je me débrouille bien mieux que cet été ! Le grand avantage du rugby est que l’on n’a pas besoin de faire des grandes phrases pour se faire comprendre. On a de jeunes trois-quarts très athlétiques et très talentueux. Les quelques conseils que je leur donne sont surtout sur l’organisation offensive et défensive. Sur les manières de coulisser ou de créer un surnombre" détaille l’expérimenté arrière. Avant de se déplacer à Leicester, Alex Newsome n’oublie pas de rappeler que l’équipe a besoin de retrouver la confiance du début de saison après un difficile mois de novembre, marqué par aucun succès. "Nous devons gagner cette constance sur quatre-vingts minutes. Sur des grands matchs comme celui qui nous attend, l’adversaire pourra capitaliser si nous nous éloignons du plan de jeu initial. On a beaucoup de menaces en attaque qui peuvent tenter des coups, mais on se doit également d’êtres très disciplinés pour ne pas s’éparpiller." Un mantra qui a marché quarante minutes face aux Stormers mais qui pourrait faire défaut chez le champion d’Angleterre, où les Jaunards devront à nouveau monter le curseur de l’agressivité. La voix stridente d’Alex Newsome devrait se charger de remettre l’ASM sur de bons rails.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?