Champions Cup - Contre Sale, Toulouse face à la montée de l’opposition

  • Thomas Ramos, encore très bon dans le brouillard de Thomond Park, devrait être de nouveau à l’arrière face à Sale. Photo Icon Sport
    Thomas Ramos, encore très bon dans le brouillard de Thomond Park, devrait être de nouveau à l’arrière face à Sale. Photo Icon Sport SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

Les Toulousains ont parfaitement lancé leur campagne en s’imposant au Munster dans des conditions dantesques. Mais, si la province irlandaise conserve un prestige évident, le gros morceau de la phase préliminaire se nomme plutôt Sale, facile vainqueur de l’Ulster.

Et si le Stade toulousain avait déjà un pied en huitième de finale de Champions Cup dimanche soir ? C’est une éventualité si les hommes d’Ugo Mola battent Sale, après avoir dominé le Munster à Thomond Park le week-end passé. Mais, si le demi de mêlée et capitaine (en Champions Cup) Antoine Dupont est conscient de la très belle affaire réalisée par les siens, lui se veut exigeant et ambitieux : « C’est bien de commencer par une victoire à l’extérieur, avec ce format à trois équipes. Mais ce n’est que le premier match de la compétition. Il faut au moins trois succès pour bien figurer sur le reste du tableau. » En clair, pour se donner toutes les chances de recevoir en huitième de finale, et plus si affinités. Mais, alors que le déplacement à Limerick avait retenu la plupart des attentions quand le calendrier avait été dévoilé, notamment en raison du prestige de l’affiche, le gros morceau de la phase préliminaire se situe certainement ailleurs. Comprenez qu’il va débarquer à Ernest-Wallon dimanche… Avec les trois frères du Preez, l’exceptionnel troisième ligne Tom Curry, le perforateur Manu Tuilagi au centre ou le percutant deuxième ligne Jonny Hill, les Sharks possèdent une sacrée armada et ne sont pas deuxièmes de Premiership par hasard, derrière les intouchables Saracens. Ceci quand le Munster n’a plus son lustre d’antan.

Mola : « ça va encore cogner fort »

Sale a confirmé son excellent début de saison en Champions Cup, en étrillant l’Ulster (39-0) au terme d’un match à sens unique. Après leur succès à Thomond Park, les Toulousains étaient impressionnés par l’ampleur du score, eux qui ont livré deux énormes batailles la saison passée face à la même province irlandaise pour s’en défaire de peu. Mola a prévenu ses troupes : « Gagner au Munster n’a rien d’anodin, c’est un vrai bon résultat qui doit être validé face à Sale, qui a fait cavalier seul contre l’Ulster. On va dire que la campagne irlandaise se passe bien pour l’instant pour Sale et Toulouse. À voir si on sera capable de le réitérer parce qu’en termes de dimension physique, j’ai l’impression que ça va encore cogner fort contre cette équipe anglaise. » C’est une évidence. Après l’enfer de Limerick, dans un épais brouillard et devant un public gigantesque, l’adversité va encore monter en densité. Aux Rouge et Noir d’en faire de même dans le jeu, pour être à la hauteur de l’ambition qui est toujours la leur dans cette compétition : une étoile supplémentaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?