Champions Cup - Finn Russell (Racing 92) n’a pas démissionné

  • Malgré sa belle prestation, Finn Russell n'a pu évité la défaite des siens aux Harlequins...
    Malgré sa belle prestation, Finn Russell n'a pu évité la défaite des siens aux Harlequins... PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Le demi d’ouveture francilien a signé une performance honnête, sous le déluge londonien. De quoi regretter son départ annoncé ?

Au vu de la dernière performance de Finn Russell, plutôt à l’aise sous le déluge londonien dimanche soir, on est peut-être en droit de regretter son départ des Hauts-de-Seine, au gré d’un feuilleton nous ayant tenus en haleine durant de très longues semaines. Mercredi soir, nous annoncions donc sur notre site internet, Rugbyrama.fr, que Finn Russell ne prolongerait pas son contrat avec le Racing 92 et évoluerait certainement à Bath (Premiership), la saison prochaine. Mais le concernant, comment expliquer ce retournement de situation ? De fait, les dirigeants franciliens souhaitaient conserver le joueur deux saisons supplémentaires et l’ouvreur écossais n’était pas contre l’idée. Tant s’en faut : « J’aime la France, je profite de chaque minute ici et je ne sais pas si je veux que ça s’arrête, nous confiait-il à ce propos voici quelques semaines. J’ai appris le français et depuis, mon expérience de la vie de tous les jours n’est plus du tout la même. À mes yeux, le voyage n’est donc pas terminé ».

Pour autant, le Racing, dans l’obligation de respecter le salary cap, n’a pas eu d’autre choix que de proposer à Russell une rémunération largement en baisse, par rapport aux saisons précédentes, puisque jusqu’ici, l’ancien meneur de jeu des Glasgow Warriors était le joueur le mieux payé du club et probablement l’un des mieux payés au monde. Après avoir recruté les Fidjiens Josua Tuisova et Vinaya Habosi (celui-ci est d’ailleurs annoncé comme une super star), après avoir attiré dans ses filets le droitier d’Oyonnax Thomas Laclayat ou l’ouvreur de l’Usap Tristan Tedder, le club des Hauts-de-Seine n’avait plus une marge de manœuvre suffisante pour produire un nouvel effort sur l’international écossais, au club depuis cinq ans et celui-ci, qui sera le "marquee player" de Bath la saison prochaine (soit un joueur dont les revenus n’entrent pas dans la masse salariale et sont donc par nature illimités), a donc préféré rejoindre le Premiership.

Brillera-t-il jusqu’à la fin de la saison ?

Que va-t-il se passer, désormais ? Les dirigeants franciliens pourraient se renforcer en allant chercher le demi d’ouverture d’Exeter Joe Simmonds, qui n’est plus international et sera donc présent au club pendant les fenêtres internationales. Quant à Russell, excellent depuis le début de saison et que l’on considère encore comme le meilleur animateur d’Europe, il faut juste espérer qu’il réserve encore quelques tours de magie au Racing, avant de définitivement quitter le navire…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?