Boxing Day - Cette annee, Canal+ est en rogne

  • Boxing Day - Cette annee, Canal+ est en rogne
    Boxing Day - Cette annee, Canal+ est en rogne Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour la période de Noël, seul le derby francilien entre le Stade français et le Racing 92 collera réellement aux dates de ce qu’incarne le « boxing day » à l’origine. Et de ce que l’on sait, cela ne plaît guère au diffuseur...

L'appellation « boxing day » a quelque peu été dévoyée par le rugby français depuis son instauration en 2009 puisqu’originellement, « le jour des boîtes » (sa traduction littérale) est positionné dans les pays anglo-saxons le 26 décembre, consiste en réalité en l’ouverture des cadeaux de Noël et demeure historiquement férié, à l’intérieur du Commonwealth. Tous les ans, soit à chaque fois que la Ligue Nationale de Rugby annonce les dates de ce qu’elle a baptisé « Boxing Day » -c’est à dire à ses yeux une série de matchs positionnés entre Noël et le jour de l’An- tous les citoyens de sa grâcieuse majesté que compte notre championnat (le président de Brive Simon Gillham, l’ancien flanker du Stade français Richard Pool-Jones...) s’amusent -ou s’agacent- de ce que ces « froggies » n’en font finalement qu’à leurs têtes…
Au-delà de ces querelles purement sémantiques, Canal +, le diffuseur du championnat, et la Ligue, n’ont fait en réalité que transposer le modèle du foot anglais au championnat de France de rugby et l’idée, qu’on le veuille ou non, a tellement bien fonctionné à ses débuts qu’elle fait désormais partie, au même titre que « l’access match » ou le match de barrage, des grands moments que compte désormais la saison de la poule unique.

Seul le derby parisien est dans la case...

Malgrè son indéniable succès, le « boxing day » peut aussi parfois cristalliser quelques tensions entre le diffuseur et les institutions. Et c’est d’ailleurs le cas cette année… Selon nos informations, un groupe de joueurs soutenu malgré lui par le syndicat Provale s’est farouchement battu pour que les protagonistes du Top 14 ne disputent pas de rencontre la veille et le jour de Noël. Cette année, le calendrier de la période sera donc celui-ci : il y aura un match le jeudi 22 décembre (Toulon-Lyon), cinq matchs le vendredi 23 décembre et une dernière rencontre le samedi 24 décembre (Stade français – Racing 92). Dans les faits, seul le derby francilien colle donc vraiment au modèle historique du « boxing day » et ce que l’on craint, en réalité, c’est qu’il soit vraiment le seul, cette année, à faire le plein au stade et cartonner en termes d’audience…
Le syndicat des joueurs n’a donc pas souhaité, en 2022, accéder au souhait du diffuseur et grand argentier du rugby professionnel français et la plupart des joueurs du Top 14 ne joueront donc ni le 24, ni le 25 décembre. «Les joueurs souhaitent avoir 15 jours de vacances en fin d’année et face à ça, nous avons donc difficilement trouvé un compromis, souffle aujourd’hui une source a la LNR. Et comme souvent, un compromis ne satisfait vraiment personne...» De ce que l’on sait, ce « boxing day » que Canal + estime bien trop éloigné du jour de Noël a donc provoqué dans les couloirs de la chaine cryptée une certaine grogne et à ce sujet, on est aujourd’hui nombreux à partager l’opinion que livrait en son temps Thomas Savare, lorsqu’il était le président du Stade français : « Je ne comprends pas que les rugbymen professionnels ne souhaitent pas jouer le jour de Noël. Je m’explique : ils sont, qu’ils le veuillent ou non, des professionnels de la société du spectacle et doivent en accepter certaines contraintes. Est-ce qu’une danseuse du Lido ou un comédien se plaint-il de jouer le soir de Noël ou le jour de l’An ? Vraiment, cela m’échappe ». Et à nous aussi, pour tout vous dire…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc Duzan
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?