Top 14 - L’opinion de Brive-Clermont : Couac de com' entre Sébastien Bézy et Jono Gibbes (Clermont)

  • Jono Gibbes est apparu très déçu après la défaite de ses joueurs à Brive et n'a pas digéré le trop grand nombre de ballons laissés aux Brivistes.
    Jono Gibbes est apparu très déçu après la défaite de ses joueurs à Brive et n'a pas digéré le trop grand nombre de ballons laissés aux Brivistes. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Il suffit d’une étincelle pour agacer Jono Gibbes. Casquette vissée sur la tête, le manager de Clermont s’est présenté en conférence de presse le regard noir, sonné comme tout le peuple auvergnat, par une rencontre imperdable en terre corrézienne. Les nerfs encore à vif, le Néo-Zélandais a laissé exprimer sa frustration devant les journalistes après une question sur la stratégie clermontoise. En effet, l’ASM menait à la pause de dix points avec seulement 35% de possession de balle. Un constat qui s’est accentué en seconde période et qui aurait largement pu être gagnant.

Dès lors, les nombreux ballons laissés aux Coujoux étaient-ils une volonté ou une contrainte ? Réponse cinglante du manager auvergnat : « Tu penses vraiment que c’est un choix ? Tu as regardé nos touches ? On n’a pas eu de bons ballons pour mettre Brive sous pression, ce n’était pas un choix ». Le hic, et un hic de taille, c’est que Sébastien Bézy a rétorqué un discours inverse à celui de son manager à son arrivée en conférence de presse. « En première mi-temps comme en deuxième, on avait décidé de ne pas jouer chez nous et on préférait occuper le terrain chez eux, au vu des conditions climatiques. On voulait les laisser un peu plus jouer en essayant de monter avec une grosse défense. et leur provoquer des fautes de main. Le but était de marquer des points sur leurs fautes comme en première mi-temps. Mais au final ils ont bien occupé notre camp et c’était très compliqué…» regrettait le capitaine clermontois.

Deux discours différents qui expliquent peut-être certaines défaillances subies ce week-end quant à la réelle stratégie adoptée face à des Brivistes, qui eux, ne se sont pas posés autant de questions.

Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?