Top 14 - En allant chercher le nul à Pau, Bayonne montre qu'il a du répondant

  • Thomas Ceytre a réalisé treize courses avec ballon
    Thomas Ceytre a réalisé treize courses avec ballon - Pablo ORDAS
Publié le

Menés 14-3 après quelques minutes, les Basques se sont réveillés et, après avoir failli en Challenge Cup lors des deux derniers matchs, ont à nouveau montré un niveau d’engagement digne de ce nom.

Le manager bayonnais, Grégory Patat, attendait une réaction. Il a été servi ! Sur ses deux dernières sorties en Challenge Cup, son équipe avait réalisé des prestations indignes, en s’inclinant largement face aux Scarlets (39-7), puis en encaissant plus de quarante pions à la maison contre les Italiens de Trévise (7-45). Pour essayer de comprendre comment ses joueurs avaient pu tant faillir dans l’engagement, le patron bleu et blanc avait d’ailleurs programmé plusieurs entretiens individuels en début de semaine, et pour ce voyage à Pau, les patrons bayonnais, qu’ils se nomment Marchois, Lopez, Maqala ou Huguet, étaient tous présents sur la pelouse au coup d’envoi.

Alors que les Basques étaient menés 14-3 après seulement sept minutes de jeu, les Bleu et Blanc ne se sont pas affolés et, patiemment, ont rattrapé leur retard, pour finalement accrocher le nul en terre béarnaise (22-22). «Il fallait les prendre ces deux points, surtout que nous étions menés, rappelait le troisième ligne aile Baptiste Héguy après coup. Ce n’était pas évident. Je suis très satisfait de l’état d’esprit et du résultat.»

Pour tout dire, ce voyage au Hameau était quelque peu à double tranchant pour l’Aviron. Un résultat négatif, après les deux claques reçues sur la scène continentale aurait mis l’Aviron sous pression avant la réception de Toulon (samedi 15 heures), tandis qu’une belle performance leur aurait permis de valider la première partie de saison. On a eu droit au deuxième cas de figure et les Bayonnais, bousculés dans le combat et pas assez agressifs depuis quinze jours, ont ainsi montré qu’ils avaient du répondant. «On s’était promis et dit des choses. Les joueurs ont mis des actes derrière leurs paroles, appréciait Grégory Patat vendredi soir. Aujourd’hui, si on regarde notre première mi-temps, nous avons gagné toutes nos collisions, nous avons fini au-dessus de la ligne, nous avons eu des occasions de marquer.»

Ceyte et Cassiem sont infatigables

Au Hameau, donc, l’Aviron a relevé la tête. Et Thomas Ceyte ou Uzair Cassiem ont montré qu’ils avaient une incroyable capacité à combattre comme des affamés. Dans ce duel basco-béarnais, les deux joueurs ont multiplié les charges dans la défense paloise, ont plaqué à tour de bras et ont fait un bien fou au collectif. Quelques chiffres ? Le numéro 8 sud-africain a réalisé dix-neuf courses avec ballon (meilleur total), là où l’ancienne poutre de la mêlée de Nevers en a fait treize. Une activité impressionnante pour ces deux joueurs massifs, qui ont disputé l’intégralité de la rencontre. Une performance rare, qui a permis à l’Aviron de ramener deux points précieux, de son court, mais intéressant voyage en terre béarnaise…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?