Top 14 - Les Catalans tout simplement pas invités face à Montpellier

  • Lucas Dubois a remplacé Tristan Tedder dès la 3ème minute suite à sa commotion
    Lucas Dubois a remplacé Tristan Tedder dès la 3ème minute suite à sa commotion Icon Sport
Publié le

Les Catalans ont été surclassés d’entrée de jeu. Ils n’ont jamais pu renverser la pression des champions de France.

Pour l’Usap, ce fut une soirée totalement négative, mieux vaut ne pas tourner autour du pot. Les Perpignanais sont revenus avec zéro point de Montpellier alors que Brive s’imposait faceà Clermont. Le plus dur à admettre, c’est que l’Usap n’a jamais vraiment existé dans cette rencontre. Dès le début, le score a régulièrement gonflé en faveur du MHR à mesure que les pénalités s’amoncelaient et que les Catalans multipliaient les fautes de main. On en a vu quatre dans un laps de temps assez court au cœur de la première mi-temps (Tilsley, McIntyre, Dubois, Shields), autant d’occasions manquées de relancer la partie. «Il n’ y a pas à se trouver d’excuses. Nous avons été surclassés. Nous avons mis l’énergie au mauvais endroit. On n’a pas touché les bonnes zones, on s’est précipité. On a mis de l’envie, c’est sûr mais nous étions trop désorganisés. Et en face, l’adversaire était réaliste. On a rencontré un champion de France qui était vexé de sa défaite en Coupe d’Europe et la semaine prochaine, on va affronter le champion d’Europe qui vient d’être surpris à domicile,» expliquait Patrick Arlettaz, le manager de l’Usap.

Ce dernier s’est montré fataliste et réaliste, son équipe n’était tout simplement pas invitée. Elle a trop subi les événements pour espérer même un petit point de bonus. Regrette-t-il quelque-chose sur l’essai de Léo Coly sur exploit personnel ? «Non, c’est sûr que nous n’avons pas très bien défendu, mais il y avait du talent chez le joueur adevrse. S’il y avait des défenses impeccables tout le temps, il n’y aurait pas d’essai et on s’ennuirait.»

Oviedo tire son épingle du jeu

Mais ceux qui découvraient cette équipe de Perpignan, n’auront pas eu le sentiment d’être venus pour rien au GGL Stadium. Ils auront au moins découvert Joaquin Oviedo, jeune numéro 8 international argentin. Dans un collectif submergé, il a trouvé le moyen de tirer son épingle du jeu. «Oui, il a été magnifique. On connaissait la qualité du gamin depuis un certain temps. Mais il n’amène pas que de la puissance, je le trouve de plus en plus complet à chacune de ses sorties. C’est un gars qui parle peu, qui met beaucoup d’engagement. Il se trompe rarement sur ce qu’il fait et à l’endroit où il le fait. Aujourd’hui, il ne s’est jamais énervé, il a joué son match, tranquillement. Mais attention, l’autre Argentin Jeronimo De la Fuente a aussi été très bon,» poursuivait Arlettaz.

Sollicité sur le sujet, le manageur ne voulut pas s’étendre sur la blessure très inquiétante et très précoce de Tristan Tedder. En tout cas il ne voulut pas l’utiliser comme une explication à cette première mi-temps où rien n’allait. Kélian Galletier était au diapason : «Ce fut clairement un pas en arrière pour nous. Nous ne sommes pas fiers de ce que nous avons montré, toutes ces fautes de main, toute cette indiscipline.... Ce n’est pas la blessure de Tristan qui va expliquer tout ça d’autant plus que j’ai trouvé que Lucas Dubois, son remplaçant s’est montré à son avantage. Mais nous ne sommes qu’à la moitié de la saison. Il reste beaucoup de rendez-vous.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?